Les types d'arguments
Thème : les artistes contre la peine de mort




TD

Etapes

  1. Classer les arguments
  2. Compléter un plan détaillé
  3. Enregistrer le(s) fichier(s)

Consignes

  1. Le travail s'effectue par groupe de 2 élèves et en 2 temps ; il associe une consultation de pages web et l'utilisation d'un traitement de texte.

  2. Dans un premier temps, vous devrez remplir un tableau en sélectionnant les arguments de conviction ou de persuasion et en les classant en fonction de leur nature.

  3. Puis, dans un second temps, vous devrez compléter un plan détaillé utilisant les idées et les exemples lus.

Validation B2i


  • L.2.5 - Utiliser les ressources du web en respectant le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
  • L.3.4 - Créer et modifier un document numérique composite transportable et publiable

1. Classer les arguments (1 heure) 

Consignes :
  1. Le travail s'effectue en 2 temps et par groupe de 2 élèves. Il y a donc 2 groupes de travail :
    1. celui qui va analyser et classer des arguments pour convaincre  (les ordinateurs pairs)
    2. celui qui va analyser et classer des arguments pour persuader  (les ordinateurs impairs)
    3. tout d'abord, vous travaillez seul, puis vous compléterez le tableau avec votre voisin. Ensuite vous pourrez vous auto-évaluer avec le corrigé surprise !
  2. Le travail consiste donc à :
    1. effectuer une classification en fonction des rubriques (natures d'arguments) proposées,
    2. puis à présenter ce classement dans un tableau
    3. et enfin à mettre en commun les arguments de persusasion et de conviction.
  3. Maintenant, lancez le navigateur web,  lisez et classez les extraits de textes de Victor HUGO sur la peine de mort.

A NOTER : Vous pouvez gagner du temps en téléchargeant ce fichier dans votre répertoire personnel "U:\Mes documents".

Classement des arguments

Nature des arguments pour convaincre pour persuader

















2. Compléter un plan détaillé (1 heure) 

Consignes :

  • A partir des arguments classés dans la première partie du TD, vous allez compléter  le plan détaillé d'un réquisitoire comprenant 4 à 5 arguments de natures différentes. 
    • D'abord, vous développerez les idées proposées en une ou deux phrases.
    • Puis, vous sélectionnerez des exemples dans les textes d'Hugo (tableau de la première partie)en les copiant-collant (collage spécial). Vous pouvez aussi vous aider de cette page. Il faut au moins deux exemples par sous-parties.
      Dans un second temps, si vous avez terminé le TD, vous  effectuerez des recherches sur le Web pour trouver des exemples plus contemporains.
    • Enfin, vous proposerez des conclusions qui sont le fruit de votre analyse et de votre réflexion.
  • Le plan détaillé est à saisir dans un traitement de texte et à imprimer à la fin de la séance (avec les noms des personnes du groupe). Vous pouvez gagner du temps en téléchargeant ce fichier dans votre répertoire personnel "U:\Mes documents" ; il comprend la structure du plan détaillé. 

  • Vous devez compléter le plan suivant :

1. argument judiciaire

  • idée : La justice commet des erreurs.
  • exemple :
  • conclusion :

2. argument humain

  • idée : Les personnes exécutés souffrent inutilement.
  • exemple :
  • conclusion :

3. argument social

  • idée : La misère est bien souvent à l'origine de la délinquance.
  • exemple :
  • conclusion :

4. argument moral

  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.
  • exemple :
  • conclusion :

5. argument religieux

  • idée : La religion enseigne le pardon et la possibilité de se racheter.
  • exemple :
  • conclusion :
  • Vous procéderez principalement en réalisant des copier-coller des textes depuis le navigateur, en veillant à faire un collage spécial "sans mise en forme" dans OpenOffice pour éviter des problèmes de formatage (Menu Edition> Collage spécial).

  •  L'utilisation de la mise en forme (couleurs) se fait par l'utilisation de la barre de boutons en haut de l'écran, vers la droite.


 

3. Enregistrement des fichiers

  • Tout d'abord, vous allez enregistrer vos documents au format OpenOffice (.odt) dans votre répertoire personnel, en nommant votre fichier de la manière suivante : identifiant-classement.odt  (ex.stephane.fontaine-classement.odt).
  • Puis, Fermez OpenOffice et lancez l'explorateur :
    • Développez la branche du lecteur (U:\) jusqu'à voir votre fichier à rendre dans le volet de droite.
    • Sélectionnez-le et faites un clic-droit  et copier-coller dans le dossier Groupes 2E > Travail > Français >TD classer les arguments.

Webographie

En synthèse

  • Un plan détaillé doit faire la part aux idées (exprimées par des phrases affirmatives) et aux exemples (situations concrètes ET vérifiables, références culturelles, esthétiques, etc.)

  • Il ne faut pas rédiger avant d'avoir mis en place la structure de son argumentation.











































































----

Correction

Tableau corrigé

Nature des arguments pour convaincre pour persuader

Arguments politiques

Arguments judiciaires

Arguments humanistes

Arguments pratiques

Arguments sociaux

Arguments moraux

Arguments philosophiques

Arguments religieux

8 ; 16 ; 30 ; 42 ; 43

1 ; 14 ; 19 ; 28 ;33 ; 34 ; 35 ; 36 ; 41

4 ; 5 ; 7 ; 9 ; 11 ; 17 ; 37 ; 46

18 ; 28 ; 31 ; 38

13 ; 15 ; 20 ; 22 ; 26 ; 27 ; 32 ; 39

6 ; 10 ; 23 ; 40 ; 45

21 ; 44

2 ; 3 ; 12 ; 24 ; 25

3 ; 6 ; 7 ; 16 ; 19 ; 22

12

8 ; 11 ; 17 ; 18 ; 23

14 ; 26

2 ; 13 ; 15

5 ; 20 ; 24

4 ; 10 ; 25

1 ; 9 ; 21

Plan détaillé corrigé

  • Thème : La peine de mort
  • Thèse : La peine de mort doit être abolie

1. argument judiciaire

  • idée : La justice commet des erreurs.
  • exemple :
    « Notre justice à nous, comme notre destin,
    Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ;
    Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ;
    L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. »
    (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)
  • conclusion : Si des criminels sont exécutés, des innocents le seront aussi, car les erreurs judiciaires existent.

2. argument humain

  • idée : Les personnes exécutés souffrent inutilement cela ne sert a rien de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.
  • exemple :
    « Entre le moment où Tapner est tombé dans le trou de la trappe et l’instant où le bourreau, ne sentant plus de frémissement, lui a lâché les pieds, il s’est écoulé douze minutes. Douze minutes ! Qu’on calcule combien cela fait de temps, si quelqu’un sait à quelle horloge se comptent les minutes de l’agonie ! » (Affaire Tapner - À lord Palmerston - 1854)
    « Et puis, ce que j'écrirai ainsi ne sera peut-être pas inutile. Ce journal de mes souffrances, heure par heure, minute par minute, supplice par supplice, si j'ai la force de le mener jusqu'au moment où il me sera physiquement impossible de continuer, cette histoire, nécessairement inachevée, mais aussi complète que possible, de mes sensations, ne portera-t-elle point avec elle un grand et profond enseignement ? N'y aura-t-il pas dans ce procès-verbal de la pensée agonisante, dans cette progression toujours croissante de douleurs, dans cette espèce d'autopsie intellectuelle d'un condamné, plus d'une leçon pour ceux qui condamnent ? » (Le Dernier jour d'un condamné - 1829)
  • conclusion : Exécuter un Homme ce n'est pas le respecter et c'est lui infliger des souffrances qu'aucun Homme ne devrait vivre.

3. argument social

  • idée : La misère est bien souvent à l'origine de la délinquance.
  • exemple :
    « Voyez Claude Gueux. Cerveau bien fait, cœur bien fait, sans nul doute. Mais le sort le met dans une société si mal faite, qu’il finit, par voler; la société le met dans une prison si mal faite, qu’il finit par tuer.
    Qui est réellement coupable?
    Est-ce lui?
    Est-ce nous?
    Questions sévères, questions poignantes, qui sollicitent à cette heure toutes les intelligences, qui nous tirent tous tant que nous sommes par le pan de notre habit, et qui nous barreront un jour si complètement le chemin, qu’il faudra bien les regarder en face et savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)
  • conclusion : Ce sont les plus souvent les pauvres qui commettent des crimes, mais la plupart du temps, c'est l'existence qu'ils mènent, c'est la vie qu'ils ont qui les y conduit.

4. argument moral

  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.
  • exemple : «  Non ! plus de supplices ! nous, hommes de ce grand siècle, nous n’en voulons plus. Nous n’en voulons pas plus pour le coupable que pour le non coupable. Je le répète, le crime se rachète par le remords et non par un coup de hache ou un nœud coulant ; le sang se lave avec les larmes et non avec le sang. Non ! ne donnons plus de besogne au bourreau. » (Aux habitants de Guernesey - 1854)
  • conclusion : En décidant de condamner à mort un Homme, la société commet indirectement un crime, ce qui va à l'encontre des valeurs morales sensées être inculquées à tout le monde.

5. argument religieux

  • idée : La religion enseigne le pardon et la possibilité de se racheter.
  • exemple : « La cruauté de la sentence de mort va à l’encontre de l’esprit de l’évangile. » et « Vous serez en accord avec votre foi religieuse. »
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.

D'autres actions ou possibilités :

Imprimer la page - Créer le fichier PDF - Consulter les statistiques - Dernières modifications du site
Consulter la page - Editer cette page - Parcourir l'historique - Joindre un fichier - Se connecter/Déconnecter -


Stéphane FONTAINE - -