Synthèse sur les influences antiques sur l'art oratoire : ce qu'il faut retenir et apprendre

(↓)

Note

Document à télécharger

1.  Consignes :

  • Vous réaliserez une synthèse d'UNE page à partir de la page de Wikipédia sur l'art oratoire.
  • Vous devrez trouver des informations et les sélectionner afin de compléter les rubriques ci-dessous :
1. Quand ? Évolutions historiques ?
2. Qui ? Auteurs importants ?
3. Composantes du système rhétorique ? Types de discours ?
4. Types d'arguments ?
  • Vous pouvez :
    • télécharger le document mis à disposition dans le post-it jaune en haut à droite pour gagner du temps.
    • faire du copier-coller (Menu Edition > collage spécial (texte non-formaté))
    ATTENTION, vous ne pouvez pas faire des paragraphes de plus de 3-4 lignes
    • mettre en gras et/ou en couleur les éléments importants.
  • Le document finalisé est à déposer dans le dossier de la classe : Groupes > Classe > Travail > Français > TD Art oratoire
  • Vous devrez apprendre ces éléments pour le QCM de contrôle des connaissances à venir.

2.  Corrigé

2.1  Quand ? Évolutions historiques ?

  • Les théoriciens de la rhétorique (Anaximène, Aristote, Démétrios, Cicéron, Quintilien, Hermagoras de Temnos, Hermogène, d'autres encore), ont formalisé la discipline, tant sur le plan pratique que sur le plan théorique et principalement au sein de la sphère politique ou judiciaire.
  • La rhétorique en tant que discipline autonome naît vers 465 av. J.-C. en Grèce antique lorsque deux tyrans siciliens, Gelon et Hiéron, exproprient et déportent les populations de l'île de Syracuse, pour le peuple de mercenaires. Les natifs de Syracuse se soulevèrent démocratiquement et voulurent revenir à l'état antérieur des choses, ce qui aboutit à d'innombrables procès de propriété. Ces procès mobilisèrent de grands jurys devant lesquels il fallait être éloquent. Cette éloquence devint rapidement l'objet d'un enseignement dispensé par Empédocle d'Agrigente, Corax et Tisias (à qui est attribué le premier manuel), enseignement qui se transmit ensuite en Attique par les commerçants qui plaidaient conjointement à Syracuse et à Athènes.
  • Les Romains chez lesquels l'art oratoire était devenu une partie importante de la vie publique, tenaient les rhéteurs grecs en si grande estime qu'ils engagèrent certains d'entre eux dans leurs écoles. La rhétorique faisait partie intégrante des « humanités » (« humanitas » en latin) qui promouvaient la réflexion sur l'homme et l'expression écrite et orale.

2.2  Qui ? Auteurs importants ?

  • La rhétorique fut ensuite rendue populaire au Ve siècle av. J.‑C. par des professeurs itinérants connus sous le nom de sophistes, rhéteurs itinérants qui donnaient des cours de rhétorique. Les sophistes les plus célèbres furent Protagoras, Gorgias, qui, auprès de Socrate, disait pouvoir soutenir n'importe quelle thèse.
  • C'est contre les sophistes que Platon (428 av. J.-C. - env. 347 av. J.-C.) s'élève en premier lieu. Posant que la vérité doit être l'objet et le but de la rhétorique, il en vient à rapprocher art oratoire et philosophie, à travers la méthode de la dialectique : la raison et la discussion mènent peu à peu à la découverte d'importantes vérités.
  • Aristote (384 av. J.-C. - 322 av. J.-C.) est l'élève de Platon. Il compose trois ouvrages de rhétorique majeurs : la Poétique, la Rhétorique et les Topiques.
  • L'orateur Cicéron et le pédagogue Quintilien furent les deux autorités romaines les plus importantes dans l'histoire de la rhétorique. Quintilien tente de décrire non seulement l’art rhétorique mais aussi la formation de l’orateur parfait comme un citoyen politiquement actif et soucieux de la chose publique.

2.3  Composantes du système rhétorique ? Types de discours ?

  • Aristote distingue ainsi, dans la Rhétorique, trois « genres rhétoriques », chacun trouvant à s'adapter à l'auditeur visé et visant un certain type d'effet social :
    • le délibératif qui s'adresse au politique et son objectif est de pousser à la décision et à l'action et qui a pour fin le « bien » ;
    • le judiciaire qui s'adresse au juge et vise l'accusation et/ou la défense et qui a pour fin le « juste » ;
    • le démonstratif ou « épidictique » qui fait l'éloge ou le blâme d'une personne et qui a pour fin le « beau » (en terme actuel : la « valeur »).
  • Les trois genres de discours :
    • judiciaire : pour accuser - défendre
    • délibératif : pour conseiller - déconseiller
    • épidictique : pour louer – blâmer
  • Quintilien : Les différentes phases de l’entraînement rhétorique en lui-même étaient au nombre de cinq et furent suivies pendant des siècles, en devenant les parties du système rhétorique :
    • Inventio (invention - créativité) ;
    • Dispositio (disposition, ou structure) ;
    • Elocutio (style et figure de style) ;
    • Memoria (apprentissage par cœur du discours et art mnémotechnique) ;
    • Actio (récitation du discours).

2.4  Types d'arguments ?

  • Les trois types d'arguments (les preuves selon Aristote) :
    • l'« èthos » est le caractère que doit prendre l'orateur pour inspirer confiance et regroupe alors la sincérité, la sympathie, la probité et l'honnêteté.
    • le « pathos » est l'ensemble des émotions, passions et sentiments que l'orateur doit susciter.
    • le « logos » concerne l'argumentation logique proprement dite du discours.
  • Les auteurs en distinguent deux catégories majeures : ceux provenant du domaine de la logique formelle et ceux émettant un jugement.
    • les « arguments quasi logiques » ;
    • les « arguments empiriques » (fondés sur l'expérience;
    • les « arguments contraignants et de mauvaise foi » ;
    • les « arguments jouant sur le pathos ».
  • L'exorde est l'introduction du discours, sa fonction première est phatique : elle a pour but de capter l'attention de l'auditoire (c'est la « captatio benenvolentiae »). et de le rendre docile (en état d'apprendre), attentif (le maintenir dans le raisonnement) et bienveillant.

D'autres actions ou possibilités :

Imprimer la page - Créer le fichier PDF - Consulter les statistiques - Dernières modifications du site
Consulter la page - Editer cette page - Parcourir l'historique - Joindre un fichier - Se connecter/Déconnecter -


Stéphane FONTAINE - -