Historique de Seconde2012-13.Synthese2DSequence3

Cacher les modifications mineures - Affichage de la sortie

15/02/2013 à 16:24 par justine.jeanneret -
15/02/2013 à 16:24 par justine.jeanneret -
Ligne 124 modifiée:
'''Le baroque'''
en:
'''Le baroque (1600-1630)'''
Ligne 129 modifiée:
'''La préciosité'''
en:
'''La préciosité (1650-1660)'''
Ligne 132 modifiée:
'''Le classicisme'''
en:
'''Le classicisme (1660-1700)'''
15/02/2013 à 16:13 par sidahmed.boukais -
15/02/2013 à 16:13 par sidahmed.boukais -
Lignes 5-9 modifiées:
en:
* Binaire: scander le vers en 3,6,9,12 syllabe
* ternaire: scander le vers en 4,8,12 syllabe
* courroux: colère
* Hymen: mariage
* Transir:ne plus contrôler ses mouvements
Lignes 16-21 modifiées:
en:
* Fiel: amertume
* Autel:lieu de sacrifice et de culte
* Assidu: regulier dans son travail
* Diérese: allonger des sons
* Synérèse: contracter des sons
* Caduc : "e" muet après une voyelle
Ligne 28 modifiée:
* Inceste: interdit ????
en:
* Inceste: interdit moral
09/02/2013 à 13:16 par antonin.raso -
Lignes 113-124 modifiées:
Voltaire:
Son vrai nom est François-Marie Arouet.
Il est né le 21 novembre 1694 à Paris et il est mort le 30 mai 1778 à Paris. C'était un écrivain et un philosophe qui à marqué le XVIIème siècle.







en:
Ligne 140 modifiée:
en:
!!! Synthèse
Lignes 143-169 ajoutées:

!!!Etude de l'acte IV, scène 6 de ''Phèdre''
I La violence de la passion
1) Une violence dirigée contre les autres.

* Idée : Phèdre, animée par une violente passion pour Hippolyte, ne savait pas que celui-ci aime Aricie. Elle est la dernière à l'apprendre et c'est pourquoi elle reproche à Oenone de l'avoir laissée dans l'ignorance. A ce moment de la tragédie, elle découvre que sa passion n'est pas réciproque et qu'elle est impossible.

* Exemple :
**L'hyperbole « et d'un cruel refus l'insupportable injure » vers 5, montre que jusque là, Phèdre pensait exercer un certain pouvoir sur Hippolyte
**L'hyperbole « ils s'aimeront toujours » vers 29 insiste sur le désespoir de Phèdre face à la vérité qu'elle vient d'apprendre.
**La question rhétorique « de leur furtive ardeur ne pouvais-tu m'instruire ? » vers 10 montre que même si elle veut s 'éloigner de lui, elle veut connaître tous ses faits et gestes. Les nombreuses phrases exclamatives et les questions rhétoriques à répétitions insistent sur la violence de ses mots et de l'ampleur de son amour pour Hippolyte.

* Conclusion : Phèdre est atrocement frustrée par cette nouvelle et se montre violente auprès de son entourage. Elle accuse OEnone d'être responsable de son malheur et n'accepte pas d'être la seule coupable de son amour. Persuadée de contrôler la situation, elle s'aperçoit qu'elle est impuissante

2) Une violence intérieure

*Idée: Phèdre victime de sa souffrance, exprime sa violence intérieur qui la déchire. Cette passion coupable la rend jalouse.

*Exemple: Le déchirement de Phèdre est marqué par les exclamations ( v 1225,1226,1231,1253) et surtout par les interogations ( v 1231 à 1236) qui sont le signe d'un trouble intense. A cela s'ajoute le lexique liée au feu ou à la torture ( sens étymologique du mot "tourment" v 1226), souffert ( v 1227), cruel et insupportable ( v 1229).

3) Une passion destructive

*Idée: La passion de Phèdre est destructive: cet amour coupable fait d'elle un être asocial, poursuivi et écrasé par une force qu'elle ne maîtrise pas.

*Exemples Le lexique de la passion ( v 1226 à 1230). Celui de l'aliénation et de la destruction: "craintes", "transports", "fureur", "horreur", "tourments". Cela montre que Phèdre par sa passion se détruit de l'intérieur et d'elle même, Phèdre assiste en quelque sorte à une descente au enfer.

*Conclusion: Phèdre par tout ces événements, qui la dépasse et la condamne à des souffrances croissantes. Elle fait ici le constat lucide et désespéré de sa déchéance.
09/02/2013 à 13:12 par sidahmed.boukais -
Lignes 28-29 ajoutées:
09/02/2013 à 13:12 par sidahmed.boukais -
Lignes 28-35 ajoutées:
Definition: Phedre(acte IV,sc.6)

*%blue%Fiel%%:Etre victime d'une Amertume
%red%Synonymes%%: Aigreur,Amertume,Méchanceté
*%blue%Ardeur%%: Enthousiasme, chaleur, exaltation
%red%Synonymes%%: Amour,Chaleur,Courage,Désir
*%blue%Abreuvée%%:Faire boire...
%red%Synonymes%%: Accabler,Couvrir,Désaltérer,Remplir,
03/02/2013 à 22:20 par walid.faouz -
03/02/2013 à 22:19 par walid.faouz -
Ligne 122 modifiée:
Courant littéraire né au milieu du XVIIème siècle qui prône le raffinement et l'élégance des manières, des sentiments et du langage et s'oppose au mouvement baroque jugé trop violent et excessif. Il s'inspire aussi de la courtoisie médiévale.
en:
Courant littéraire né au milieu du XVII ème siècle qui prône le raffinement et l'élégance des manières, des sentiments et du langage et s'oppose au mouvement baroque jugé trop violent et excessif. Il s'inspire aussi de la courtoisie médiévale.
03/02/2013 à 22:18 par walid.faouz -
Lignes 116-117 modifiées:
*
en:
'''Le baroque'''
Le mot vient du portugais « barroco » qui désigne une pierre irrégulière. Mouvement né à la fin du XVI° siècle et cultivé par la Contre-Réforme pour lutter contre l’austérité du protestantisme.
ex : Corneille, L'Illusion comique - Molière : Dom Juan d'un certain côté
Le Bernin (Gian Lorenzo Bernini), Sainte Thérèse en extase, 1647-1652. Santa Maria della Vittoria, Rome.

'''La préciosité'''
Courant littéraire né au milieu du XVIIème siècle qui prône le raffinement et l'élégance des manières, des sentiments et du langage et s'oppose au mouvement baroque jugé trop violent et excessif. Il s'inspire aussi de la courtoisie médiévale.

'''Le classicisme'''
Idéal esthétique et humain représenté par les écrivains de la seconde moitié du XVII ème siècle (1660-1680) : début du règne de Louis XIV.
Art de l’équilibre, de l’harmonie et de la raison. L’artiste évite les excès et leur préfère les litotes pour plaire au public. Il peint les traits permanents de la nature humaine.
Le théâtre classique : théâtre de la mesure et de la concentration.
Règles : l’unité d’action ; l’unité de temps ; l’unité de lieu ; l’unité de ton ; le respect des conventions sociales : bienséances et vraisemblances.
ex :
• Bossuet (1627-1704) : Oraisons funèbres
• Molière ( 1622-1673) : Le Misanthrope
• La Fontaine ( 1621-1699) : les Fables
• La Rochefoucault (1613-1680) : Maximes
• Pascal (1623-1662): Pensées
• Boileau (1636-1711) : l’Art poétique
• Racine (1639-1699) : Phèdre, Andromaque
• La Bruyère ( 1647-1696) : Les Caractères
• Mme de Sévigné ( 1629-1696) : Lettres
31/01/2013 à 23:38 par sabri.louali -
31/01/2013 à 23:38 par sabri.louali -
Lignes 124-125 modifiées:
*
en:
*Résumé des exposés

Jean Baptiste Poquelin (Molière)
Dramaturge du 17ème siècle auteur de pièce a succèes comme Femme savante,Malde Imaginaire, Tartuffe, L'avare. Un tiers de ces pièces sont des comédies Balais
Molière a fait des études de Droit a Orléans, Il faisait beaucoup de dépréssion. Sa femme s'appelait Armand.
Il est mort à 51 ans d'une maladie pendant la représentation du " Malade Imaginaire ".

Pierre Corneille
Née a Rouen le 6 Juin 1606. Le théatre a cette époque s'inspire de l'antiquité grec latine.
Son rival : Jean Racine. Il a écrit des tragédies comme Le cid.
Il est le créateur de nouvelle tragédie en alexandrin,cinq actes et un dénouement malheureux.
Mort en 1684 a l'age de 82ans à Paris.

Le théatre developpe un contexte historique particulier au 17ème siècle qui est le siècle des lumières et des Arts. Il ya une puissance est un épanouissement des Arts. La musique a aussi un grand rôle dans le théatre. A cette époque c'est Louis 14 qui regne sous une monarchie absolue. Le théâtre classique basé sur ordre est raison, apelle au sentiment humain. Les Comédies servent a se moquer de la société, les Tragédies servent à émouvoir par la passion des être humains. Les auteurs suivent la règle des trois unité et de biensèance ( scène violente caché ).
29/01/2013 à 21:37 par maxence.poly -
Lignes 21-22 modifiées:
en:
* Théâtre classique : Genre de théâtre développé au XVI Ie? siècle suivant des règles strictes : une action ne dépassant pas vingt-quatre heures, un lieu unique et une intrigue unique.
* Phèdre dans la mythologie : Fille de Minos et de Pasiphaé , soeur d'Ariane et épouse de Thésée .
* Coup de théâtre : retournement brutal
* Acmé : tension la plus importante ( acte III dans Phèdre de Jean Racine )
* Didascalies : texte en marge qui donnent les indications de la mise en scène
* Comédie : Pièce de théâtre destinée à provoquer le rire
* Prosodie : Ensemble des règles concernant l'étude de l'intensité et de la durée des sons
Ligne 174 modifiée:
*
en:
*
23/01/2013 à 18:02 par laurine.laffont -
Lignes 124-125 modifiées:
%red%'''''CHAMPS LEXICAUX :'''''%%
en:
'''''CHAMPS LEXICAUX :'''''
Lignes 134-136 modifiées:
'''%red%
FIGURES DE RETHORIQUE :'''%%
en:
'''''FIGURES DE RETHORIQUE :'''''
Ligne 152 modifiée:
'''SYNTAXE :'''''%red%Italique%%''
en:
'''''SYNTAXE :'''''
23/01/2013 à 18:00 par laurine.laffont -
Ligne 12 ajoutée:
Ligne 142 ajoutée:
Ligne 144 ajoutée:
Lignes 146-147 modifiées:
'''''oxymore''''' "mon superbe ennemi" : EFFET PRODUIT -->
en:
'''''oxymore''''' "mon superbe ennemi" : EFFET PRODUIT --> le bonheur et le malheur sont mêlés et évoquent les deux sentiments ressentis par Phèdre.

métaphore "ses feux redoutables" "je cherchais dans leurs flancs ma raison égarée" : EFFET PRODUIT -->Phèdre recourt à la folier, c'est_à-dire qu'elle perd la raison. Ses sentiments sont tels qu'ils lui font dire des faits improbables.
Ligne 156 modifiée:
'''Temps utilisé'''''Italique'' : imparfait : EFFET PRODUIT --> L'imparfait qualifiant une habitude, on peut relever la recherche de Phèdre de mettre fin à son amour pour Hippolyte puisque celui persiste.
en:
'''''Temps utilisé''''' : imparfait : EFFET PRODUIT --> L'imparfait qualifiant une habitude, on peut relever la recherche de Phèdre de mettre fin à son amour pour Hippolyte puisque celui-ci persiste.
23/01/2013 à 17:51 par laurine.laffont -
Lignes 140-141 modifiées:
'''''énumération/gradation'''''
en:
'''''énumération/gradation'''''"Mon repos, mon bonheur" - "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue" - "et transir, et brûler": EFFET PRODUIT --> sentiments de Phèdre de plus en plus fort , autant en haine qu'en amour.
'''''anaphore''''' " je le vis, je rougis, je pâlis" : EFFET PRODUIT --> sensation physique se dégradant
'''''personnification''''' "Mon mal vient de plus loin" - "Athènes me montra mon superbe ennemi" - "amour, remèdes impuissants" - "un trouble s'éleva" : EFFET PRODUIT --> Les sentiments sont presque considèrés comme vivants, dans le seul but de détruire Phèdre.
'''''oxymore''''' "mon superbe ennemi" : EFFET PRODUIT -->
Ligne 154 ajoutée:
23/01/2013 à 16:57 par laurine.laffont -
Ligne 150 modifiée:
'''rimes suffisantes'''''Italique'' (redoutables, inévitables / encens, impuissants / fumer, nommer) : EFFET PRODUIT --> marque de la fatalité et du conflits avec les Dieux. Phèdre a peur d'elle même et a conscience de la fatalité qui la menera à la mort.
en:
'''''rimes suffisantes''''' (redoutables, inévitables / encens, impuissants / fumer, nommer) : EFFET PRODUIT --> marque de la fatalité et du conflits avec les Dieux. Phèdre a peur d'elle même et a conscience de la fatalité qui la menera à la mort.
23/01/2013 à 16:56 par laurine.laffont -
Lignes 136-139 modifiées:
'''périphrase'''''Italique'' "Le fils d'égée, ce dieu que je n'osais nommer" : EFFET PRODUIT --> Phèdre redoute le nom de celui à qui elle porte son amour, et tente de le détourner afin de ne pas le nommer.

'''métonymie'''''Italique'' "Ma main brulaît l'encens" : EFFET PRODUIT --> transgression divine
en:
'''''périphrase''''' "Le fils d'égée, ce dieu que je n'osais nommer" : EFFET PRODUIT --> Phèdre redoute le nom de celui à qui elle porte son amour, et tente de le détourner afin de ne pas le nommer.

'''''métonymie''''' "Ma main brulaît l'encens" : EFFET PRODUIT --> transgression divine

'''''énumération/gradation'''''
Ligne 151 ajoutée:
23/01/2013 à 16:55 par laurine.laffont -
Lignes 123-132 modifiées:
'''CHAMPS LEXICAUX'''''%red%Italique%%''

#
''religion'''''Gras''' (temples, autels, encens, dieu) : EFFET PRODUIT --> Phèdre porte un amour sacré à Hippolyte

# ''fatalité'''''Gras''' (redoutables, inévitables, incurables, impuissant) : EFFET PRODUIT --> Phèdre ne peut rien faire contre ses sentiments

# ''vue'' '''Gras'''( me montre, le vis, ne voyaient plus, reconnus, le voyant) : EFFET PRODUIT --> moyen d'expression de son amour, souffrance morale

# '''amour'''''Italique'' (hymen, amour, adorait, Vénus) / ''corps'''''Gras''' (corps, sang, flanc, main, bouche, pied) / '''feu'''''Italique'' (brûler, encens, fumer, feu) : EFFET PRODUIT --> L'amour que ressent Phèdre est si puissant qu'il la détruit physiquement et moralement/ phsycologiquement
en:
%red%'''''CHAMPS LEXICAUX :'''''%%

#
'' '''religion''''' (temples, autels, encens, dieu) : EFFET PRODUIT --> Phèdre porte un amour sacré à Hippolyte

# '''''fatalité''''' (redoutables, inévitables, incurables, impuissant) : EFFET PRODUIT --> Phèdre ne peut rien faire contre ses sentiments

# '''''vue'''''( me montre, le vis, ne voyaient plus, reconnus, le voyant) : EFFET PRODUIT --> moyen d'expression de son amour, souffrance morale

# ''''''amour'''''' (hymen, amour, adorait, Vénus) / ''corps'''''Gras''' (corps, sang, flanc, main, bouche, pied) / '''feu'''''Italique'' (brûler, encens, fumer, feu) : EFFET PRODUIT --> L'amour que ressent Phèdre est si puissant qu'il la détruit physiquement et moralement/ phsycologiquement
Ligne 146 modifiée:
'''VERSIFICATION :'''''Italique''
en:
'''''VERSIFICATION :'''''
23/01/2013 à 16:50 par laurine.laffont -
Lignes 142-148 modifiées:
Le texte de Racine se compose de tirades avec des phrases exclamatives (retranscrivant la colère de Phèdre) ainsi que des accumulations et pas de connecteurs logiques. Nous pouvons donc penser que Phèdre ne structure pas ses propos (discourt déstructuré). La passion l'emporte sur la raison.
en:
Le texte de Racine se compose de tirades avec des phrases exclamatives (retranscrivant la colère de Phèdre) ainsi que des accumulations et pas de connecteurs logiques. Nous pouvons donc penser que Phèdre ne structure pas ses propos (discourt déstructuré). La passion l'emporte sur la raison.

'''Temps utilisé'''''Italique'' : imparfait : EFFET PRODUIT --> L'imparfait qualifiant une habitude, on peut relever la recherche de Phèdre de mettre fin à son amour pour Hippolyte puisque celui persiste.

'''VERSIFICATION :'''''Italique''

'''rimes suffisantes'''''Italique'' (redoutables, inévitables / encens, impuissants / fumer, nommer) : EFFET PRODUIT --> marque de la fatalité et du conflits avec les Dieux. Phèdre a peur d'elle même et a conscience de la fatalité qui la menera à la mort.
23/01/2013 à 16:43 par laurine.laffont -
Lignes 140-142 modifiées:
en:
'''SYNTAXE :'''''%red%Italique%%''

Le texte de Racine se compose de tirades avec des phrases exclamatives (retranscrivant la colère de Phèdre) ainsi que des accumulations et pas de connecteurs logiques. Nous pouvons donc penser que Phèdre ne structure pas ses propos (discourt déstructuré). La passion l'emporte sur la raison.
23/01/2013 à 16:39 par laurine.laffont -
Ligne 137 ajoutée:
23/01/2013 à 16:39 par laurine.laffont -
Lignes 123-126 modifiées:
%red%'''SYNTAXE :'''%%

''%green%Champs lexicaux :
%%''
en:
'''CHAMPS LEXICAUX'''''%red%Italique%%''
Lignes 133-135 modifiées:
'''
FIGURES DE RETHORIQUE :'''
en:
'''%red%
FIGURES DE RETHORIQUE :'''%%
Lignes 137-138 ajoutées:
'''métonymie'''''Italique'' "Ma main brulaît l'encens" : EFFET PRODUIT --> transgression divine
23/01/2013 à 16:37 par laurine.laffont -
Lignes 134-138 ajoutées:

'''
FIGURES DE RETHORIQUE :'''

'''périphrase'''''Italique'' "Le fils d'égée, ce dieu que je n'osais nommer" : EFFET PRODUIT --> Phèdre redoute le nom de celui à qui elle porte son amour, et tente de le détourner afin de ne pas le nommer.
23/01/2013 à 16:34 par laurine.laffont -
Lignes 121-136 ajoutées:
PHEDRE (Acte I- Scène 3)

%red%'''SYNTAXE :'''%%

''%green%Champs lexicaux :%%''

# ''religion'''''Gras''' (temples, autels, encens, dieu) : EFFET PRODUIT --> Phèdre porte un amour sacré à Hippolyte

# ''fatalité'''''Gras''' (redoutables, inévitables, incurables, impuissant) : EFFET PRODUIT --> Phèdre ne peut rien faire contre ses sentiments

# ''vue'' '''Gras'''( me montre, le vis, ne voyaient plus, reconnus, le voyant) : EFFET PRODUIT --> moyen d'expression de son amour, souffrance morale

# '''amour'''''Italique'' (hymen, amour, adorait, Vénus) / ''corps'''''Gras''' (corps, sang, flanc, main, bouche, pied) / '''feu'''''Italique'' (brûler, encens, fumer, feu) : EFFET PRODUIT --> L'amour que ressent Phèdre est si puissant qu'il la détruit physiquement et moralement/ phsycologiquement

Ligne 15 modifiée:
* Compagnie: association des comédiens bbbbb
en:
* Compagnie: association des comédiens
Ligne 15 modifiée:
* Compagnie: association des comédiens
en:
* Compagnie: association des comédiens bbbbb
11/01/2013 à 13:13 par alicia.grosjean -
Lignes 61-105 ajoutées:

Les trois grands tragiques grecs:
-Eschyle:
Il est né vers 526 a.v J-C à Eleusis (Attique) et mort vers 456 a.v J-C à Géla (Sicile). C'était un dramaturge. Il a réalisé surtout des tragédies et il écrivait en grec ancien.

-Sophocle:
Il est né vers 495 a.v J-C à Colone et il est mort vers 405 a.v J-C à Colone. C'était aussi un dramaturge. Il a réalisé aussi des tragédies en grec ancien.
Antigone: C'est une de ces tragédies.
Sophocle Antigone

-Euripide:
Il est né vers 480 a.v J-C à Salamine et il est mort vers 406 a.v J-C en Macédoine. C'était lui aussi un dramaturge qui réalisait des tragédies en grec ancien.

Dionysos:
Personnage de la mythologie grecque.
Fils de Zeus et de la mortelle Sémélé. Il est le dieu de la vigne, du vin ainsi que du théatre et de la tragédie.

Pierre Corneille:
Il à vécu pendant la période du classicisme. Il est né le 6 juin 1606 à Rouen et il est mort le 1er octobre 1684 à Paris. C'était un dramaturge. Il a réalisé des tragédies comme Le Cid en 1637 et des comédies comme La Veuve en 1632.



Molière:
Il a été Baptisé le 15 janvier 1622 à Paris et il est mort le 17 février 1673 à Paris. C'était un dramaturge et un comédien. Il a réalisé des comédies et des comédies-ballets.
Ex: L'Avare, Tartuffe et Le Malade Imaginaire.
Jean Racine:
Il ets né le 22 décembre 1639 à la Ferté-Milon et il est mort le 21 avril à Paris. Cétait un dramaturge et un poète français. Il a réalisé surtout des tragédies comme Phèdre mais aussi des comédies.

Platon:
Il est né vers 423 a.v J-C à Athènes et il est mort vers 347 a.v J-C à Athènes. C'était un phylosophe grec. Il écrivait des dialogues comme Phèdre.
Phèdre était un personnage de la mythologie grecque.




Voltaire:
Son vrai nom est François-Marie Arouet.
Il est né le 21 novembre 1694 à Paris et il est mort le 30 mai 1778 à Paris. C'était un écrivain et un philosophe qui à marqué le XVIIème siècle.





09/01/2013 à 17:18 par alicia.grosjean -
09/01/2013 à 14:59 par debora.sonet -
Ligne 70 modifiée:
%left%Attach:Molieredebo.png
en:
%left%Attach:Molieredebo.png %right%Attach:corneilledebo.png
09/01/2013 à 14:57 par debora.sonet -
Lignes 69-70 modifiées:
%center%Attach:PhedreDebo.png .
%center%Attach:PhedreDebo22.png
en:
%right%Attach:PhedreDebo.png %left%Attach:PhedreDebo22.png
%left%Attach:Molieredebo
.png
Lignes 33-38 ajoutées:

les grandes oeuvres de Moliere

"malade imaginaire":piece de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1673
"tartuffe":piece de theatre de Moliere représentée pour la premiere fois en 1664
"l'avare":pièce de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1668
Lignes 41-47 supprimées:

les grandes oeuvres de Moliere

"malade imaginaire":piece de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1673
"tartuffe":piece de theatre de Moliere représentée pour la premiere fois en 1664
"l'avare":pièce de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1668
Lignes 48-49 ajoutées:

!!! Pierre CORNEILLE
Ligne 23 modifiée:
1.[[MOLIERE(Jean-Baptiste Poquelin)]]:né en janvier 1622 à Paris et mort le 17 février 1673 à 51 ans.C'est un comédien , dramaturge.
en:
!!!MOLIERE (Jean-Baptiste Poquelin) :né en janvier 1622 à Paris et mort le 17 février 1673 à 51 ans.C'est un comédien , dramaturge.
Ligne 34 modifiée:
2.[[JEAN RACINE]]:né le 22 décembre 1639 et mort le 21 avril 1699 à Paris.C'est un histographe,dramaturge.
en:
!!! Jean RACINE :né le 22 décembre 1639 et mort le 21 avril 1699 à Paris.C'est un histographe,dramaturge.
04/01/2013 à 18:31 par julien.ligier -
Lignes 41-60 ajoutées:


les grandes oeuvres de Moliere

"malade imaginaire":piece de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1673
"tartuffe":piece de theatre de Moliere représentée pour la premiere fois en 1664
"l'avare":pièce de théatre de Molière représentée pour la première fois en 1668

les grandes oeuvres de jean Racine
"phedre":pièce de théatre(tragédie)jouée pour la première fois en 1677
"andromaque":pièce de théatre(tragédie)jouée pour la première fois en 1667
"britannicus":pièce de théatre(tragédie)jouée pour la première fois en 1669
"esther":pièce de théatre(tragédie)jouée pour la première fois en 1689

les grandes oeuvres de Pierre Corneille
"le cid":pièce de théatre(tragédie)représentée pour la première fois en 1637
"horace":pièce de théatre(tragédie)représentée pour la première fois en 1640
"la place royale":pièce de théatre(comédie)écrite en 1634
"la veuve":pièce de théatre(comédie)écrite en 1632
02/01/2013 à 15:53 par ilies.slimane -
02/01/2013 à 15:52 par ilies.slimane -
Ligne 38 modifiée:
"Phèdre" représentée pour la première fois le 1er janvier 1677.
en:
"Phèdre" représentée pour la première fois le 1er janvier 1677.Tragédie classique en 5 actes et en vers.
02/01/2013 à 15:51 par ilies.slimane -
Lignes 26-27 modifiées:
-"L’Étourdi ou les Contretemps ou L'estourdy ou les contre-temps" en 1653.
Wikipedia:MotWiki
en:
-"L’Étourdi ou les Contretemps ou L'estourdy ou les contre-temps" en 1653;
Lignes 30-31 modifiées:
-"L'Avare" en 1668
Wikipedia:MotWiki
en:
-"L'Avare" en 1668;
Lignes 35-36 modifiées:
Une des plus grande oeuvre de RACINE:"Phèdre" représentée pour la première fois le 1er janvier 1677.
Wikipedia:MotWiki
en:
'''
Une des plus grande oeuvre de RACINE''':

"Phèdre" représentée pour la première fois le 1er janvier 1677.
02/01/2013 à 15:48 par ilies.slimane -
Lignes 23-24 modifiées:
*
en:
1.[[MOLIERE(Jean-Baptiste Poquelin)]]:né en janvier 1622 à Paris et mort le 17 février 1673 à 51 ans.C'est un comédien , dramaturge.
'''Quelques œuvres de MOLIERE:'''

-"L’Étourdi ou les Contretemps ou L'estourdy ou les contre-temps" en 1653.
Wikipedia:MotWiki
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89tourdi_ou_les_Contretemps

-"L'Avare" en 1668
Wikipedia:MotWiki
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Avare_%28com%C3%A9die,_1668%29

2.[[JEAN RACINE]]:né le 22 décembre 1639 et mort le 21 avril 1699 à Paris.C'est un histographe,dramaturge.
Une des plus grande oeuvre de RACINE:"Phèdre" représentée pour la première fois le 1er janvier 1677.
Wikipedia:MotWiki
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A8dre_%28Racine%29
Lignes 5-6 supprimées:
Lignes 7-19 modifiées:
Souffleur: personne chargée de souffler le texte aux acteurs en cas de problème de mémoire
Farce: une pièce comique
Filage: acteur répétant plusieurs scènes sans interruption
Distribution: répartition des rôles entre comédiens
Intertextualité: aspect fondamental de tout texte qui renvoie à d'autres textes littéraires
Aparté: paroles d'un acteur dit en direction du public
Ceintre: partie du théâtre située an dessus de la scène
Catharsis: purification
Companie: association des comédiens
Spectateur: éléments pour qu'il y ait un théâtre
Infanticide: tuer son enfant
Inceste: interdit
Tragique: pièce dramatique mettant en scène de fortes passions et inspirant l'héroïsme ou l'exaltation, la pitié ou la peur...
en:
* Souffleur: personne chargée de souffler le texte aux acteurs en cas de problème de mémoire
* Farce: une pièce comique
* Filage: acteur répétant plusieurs scènes sans interruption
* Distribution: répartition des rôles entre comédiens
* Intertextualité: aspect fondamental de tout texte qui renvoie à d'autres textes littéraires
* Aparté: paroles d'un acteur dit en direction du public
* Cintre: partie du théâtre située an dessus de la scène
* Catharsis: purification
* Compagnie: association des comédiens
* Spectateur: éléments pour qu'il y ait un théâtre
* Infanticide: tuer son enfant
* Inceste: interdit ????
*
Tragique: pièce dramatique mettant en scène de fortes passions et inspirant l'héroïsme ou l'exaltation, la pitié ou la peur...
31/12/2012 à 21:02 par debora.sonet -
Lignes 34-35 modifiées:
Attach:PhedreDebo.png .
en:
%center%Attach:PhedreDebo.png .
%center%Attach:PhedreDebo22.png
31/12/2012 à 21:00 par debora.sonet -
Lignes 33-35 ajoutées:

Attach:PhedreDebo.png .
28/12/2012 à 15:22 par selimhan.unal -
Lignes 5-21 modifiées:
*
en:


* Poursuite: projecteur qui suit le comédien
Souffleur: personne chargée de souffler le texte aux acteurs en cas de problème de mémoire
Farce: une pièce comique
Filage: acteur répétant plusieurs scènes sans interruption
Distribution: répartition des rôles entre comédiens
Intertextualité: aspect fondamental de tout texte qui renvoie à d'autres textes littéraires
Aparté: paroles d'un acteur dit en direction du public
Ceintre: partie du théâtre située an dessus de la scène
Catharsis: purification
Companie: association des comédiens
Spectateur: éléments pour qu'il y ait un théâtre
Infanticide: tuer son enfant
Inceste: interdit
Tragique: pièce dramatique mettant en scène de fortes passions et inspirant l'héroïsme ou l'exaltation, la pitié ou la peur...
Lignes 1-24 ajoutées:
! Synthèse de la séquence 3 : La tragédie classique ou les règles du théâtre
(:toc:)

!! Glossaire =>chargés de glossaire (définitions, liste de vocabulaire, etc.)
*


!! Références culturelles =>chercheurs culturel (titres, noms, œuvres, illustrations, etc.)
*


!! Chronologie et dates => fixateurs de temps (dates, frises chronologiques, histoire littéraire, etc.)
*


!! Eléments de cours => « résumateur » de cours (notions importantes, points à retenir, etc.)
*

!! Etude des textes => analyste littéraire (hypothèses de lectures, repérages et interprétations, etc.)
*


!! Questionnements, Réflexions => tout le monde
*

D'autres actions ou possibilités :

Imprimer la page - Créer le fichier PDF - Consulter les statistiques - Dernières modifications du site
Consulter la page - Editer cette page - Parcourir l'historique - Joindre un fichier - Se connecter/Déconnecter -


Stéphane FONTAINE - -