1
Repérages

2
Outil d'analyse

3
Interprétations (et alors ? effets produits ?)

4
Mots clés

« Prince des nuées »

 

 

 

« Comme il est gauche et veule »

 

 

 

« Si beau, qu'il est comique et laid »

 

 

 

 

« Ses ailes de géant »

 

 

 

« Vastes oiseaux des mers »

 

 

« Rois de l'azur »

 


Figure de style (périphrase), champ lexical (oiseau)

 

Figure de style (comparaison), Connotation péjorative

 

Figure de style (Antithèse)

 

 

 

Figure de style (Hyperbole)

 

 

Figure de style (Métaphore)

 

 

Figure de style (Périphrase)

Le fait d'appeler l'albatros « Prince » le rend majestueux.

 

 

Cela donne l'impression que l'albatros n'est pas si gracieux que ce qu'on peut penser grâce au début du poème (« rois de l'azur »)

 

 

Cela montre les deux aspects de l'animal qui s'opposent. Ce sont les deux parties aux antipodes, il n'y a pas de juste milieu. Il semble inadapté dans un des milieux dans lequel il vit.

 

 

L'albatros a de grandes ailes, il est imposant. Cela montre de nouveau son aspect majestueux.

 

 

Ça nous donne une impression de grandeur vis-à-vis de l'oiseau. Cela donne un sentiment de puissance.

 

Cela donne l'impression que les albatros sont les rois du ciel  et de l'océan. Ils dominent leur environnement comme des rois par leur grandeur et comme le Poète domine son langage.