Fiche de révision de texte – oral EAF

Titre du texte / oeuvre / date : Le mariage de Figaro, 1778 (première représentation en 1784)

Auteur : Beaumarchais


Très bien 17/20.



Objet d'étude :


Beaumarchais était un homme d'affaires français, musicien, poète et dramaturge. Il est connu pour ses talents d'écrivains et son goût de la parade, du comique libre, qui caractérise ses premières productions, se doubla d’une passion toute différente pour le drame bourgeois.
Il est une figure emblématiques du siècle des Lumières, considéré comme un précurseur de la Révolution française et de la liberté d'opinion.
Homme éclairé de son siècle, il y répandra sa lumière pour y dénoncer l’iniquité de son époque.



Période ET mouvement littéraire :


Genre :


Il expose une action dramatique sous forme de dialogue entre les personnages. Le théâtre est écrit pour être représenté plutôt que pour être lu. Il suppose des acteurs, des costumes, des décors, un public. Le public au théâtre peut impliquer une situation d'énonciation.

Le Mariage de Figaro est une comédie en cinq petits actes dont la première représentation officielle eut lieu le 27 avril 1784 au théâtre de l’Odéon, après plusieurs années de censure. Chef-d’œuvre du théâtre français et international, la pièce est considérée, par sa dénonciation des privilèges archaïques, comme l’un des signes avant-coureurs de la Révolution française. Beaumarchais y remet en scène les principaux personnages de sa pièce Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile (1775) Une troisième pièce viendra clore la trilogie en 1792 : L’Autre Tartuffe ou la Mère coupable. Cette pièce s'inscrit dans le mouvement culturel et littéraire des Lumières en ce qu'elle s'oppose au modèle classique du XVIIe siècle tout en situant l'intrigue dans son siècle mais en s'attaquant à la société de son temps.



Registre :







Mots-clés






Problématique : Comment la dimension comique de cette scène d'exposition dissimule-t-elle une intrigue plus sérieuse ?


Grands axes du plan :

  1. Une scène d'exposition traditionnelle

  2. Le jeu verbal et le comique gestuel

  3. Une intrigue sur le thème de l'amour



Définitions

  • Scène d'exposition : La scène d'exposition d'une pièce de théâtre est une scène (ou un acte) fournissant les éléments nécessaires à la compréhension de la situation initiale. Il s'agit en général de la première scène.

Notions




Introduction rédigée :


En plein siècle des Lumières et à la veille de la révolution, Beaumarchais décide de remettre en scène les personnages du Barbier de Séville et publie en 1778 Le Mariage de Figaro, comédie théâtrale en cinq actes, dont la première représentation n'aura lieu qu'en 1784, après plusieurs années de censure. Cette pièce s'inscrit dans le mouvement des Lumières en ce qu'elle s'oppose au modèle classique du XVII°eme siècle. Le dramaturge est considéré comme l'un des précurseurs de la Révolution française, car il défend dans ses œuvres la liberté d'opinion et dénonce les inégalités de sa société grâce au comique présent tout au long de la pièce. À travers cette scène d'exposition, qui donne une information rapide sur les principales données de l'intrigue, Beaumarchais confirme n'hésite pas à critiquer l'ordre social et moral du XVIIeme siècle en prenant pour héros un simple valet et en dénonçant les privilèges du Comte, maître de Figaro. Nous pourrons alors nous demander comment la dimension comique de cette scène d'exposition dissimule-t-elle une intrigue plus sérieuse ?

Tout d'abord, nous étudierons l'aspect traditionnel de cette scène d'exposition. Ensuite, nous analyserons le jeu verbal et le comique gestuel. Pour finir, nous nous interrogerons à propos de l'intrigue sur le thème de l'amour.



Plan détaillé :


    I. Une scène d'exposition

    1. La chambre comme lieu symbolique

Idée : La chambre n’est pas seulement ici un décor le lieu résume par lui-même la situation des personnages : le signe de la désunion du Comte et la Comtesse et aussi le lieu de la luxure et de l’intimité. Il résume bien aussi le rôle social de Suzanne et Figaro : la chambre, selon Figaro, faciliterait le service des domestiques et pour Suzanne représente un piège.



Exemples :


Conclusion : La pièce symbolise un sentiment de dépendance sociale et morale ; les serviteurs se doivent d’être toujours prêts à répondre à leur appel, le plus vite possible. L’allusion au lit contribue à renforcer cette signification symbolique du décor : ce meuble absent résume bien l’idée du mariage encore non consommé, et l’ambiguïté des cadeaux que le Comte fait à ses serviteurs.











  1. Des activités concrètes et banales


Idée : Dans cette scène d'exposition, Beaumarchais met en scène des activités banales afin de masquer les messages sociaux dans un mouvement de débauche et d'énergie. Il procède par sous-entendus pour faire de cette pièce une réelle intrigue pleine de dénonciations. De plus, Suzanne a réussi a voir le vrai jeu du comte, elle cherche à faire comprendre Figaro pour pouvoir s'échapper de cette situation et des manigances du Comte.


Exemples :


Conclusion : Derrière ce dialogue anodin et l'évocation d'activités banales et concrètes, ce sont toutes les réelles intentions du Comte qui y sont dissimulés. Suzanne veut faire réagir Figaro face à cette situation mais Figaro est très naïf et ne voit pas le réel jeu du Comte.



    II. Le jeu verbal et le comique gestuel

    1. Le comique de caractère


Idée : Beaumarchais critique la société dans laquelle il vit par le biais de personnages aux personnalités et caractères différents. En effet, il dénonce la noblesse à travers le Comte, un personnage vicieux et qui profite de sa situation privilégiée ; il défend les femmes en imaginant une Suzanne intelligente et rusée ; enfin, il interpelle le lecteur sur la situation de Figaro, un valet naïf.


Exemples :


Conclusion : Le comique de caractère est ici utilisé pour se moquer du Comte et plus généralement de la noblesse. Le dramaturge critique également les inégalités entre les hommes et les femmes. Toutefois, il laisse à Suzanne l'image de la ruse et de l'intelligence.



    1. Le comique de geste


Idée : Beaumarchais utilise le comique de geste, vieux procédé de la farce. En effet, il règne sur scène une joyeuse animation. IL fait appel à ce comique pour accentuer les paroles des personnages et surtout la colère de Figaro contre le Comte.


Exemples :


Conclusion : Les mimiques des personnages permettent d’exagérer le caractère ridicule des différentes personnes présentes. De plus derrière le personnage de Figaro on peut déceler la vitalité de Beaumarchais, qui a eu l'audace d'avoir choisit un valet comme héros. Figaro ne mène le jeu pas seulement par l'intrigue mais aussi par le jeu scénique. On rit avec Figaro, on ne rit pas de lui.




  1. Le rôle du spectateur


Idée : Cette scène d'exposition informe, renseigne le spectateur sur les personnages présent dans la scène et leur relation. Le rôle de celui-ci est majeur, en effet il doit comprendre et interpréter le message transmit par Beaumarchais à travers des propos implicites tenus par ses porte-paroles : ses personnages. Le dramaturge critique les inégalités sociales et la société de son époque.


Exemples:


Conclusion : Beaumarchais use de différents procédés comme la touche comique et le discours rhétorique afin de faire comprendre implicitement sa critique au spectateur si celui-ci a un minimum d’esprit de réflexion. Celui-ci doit alors saisir que le dramaturge souhaite abolir les droits féodaux et engage ainsi suite une revendication sociale et politique.



  1. Une intrigue sur le thème de l'amour

    1. Un thème omniprésent et libertin


Idée : Le désir du Comte domine l'amitié qu'il a pour Figaro et Suzanne qu'il convoite secrètement. Après quelques années de vie commune le comte est touché par la lassitude, il abandonne donc sa femme et se prête au libertinage en faisant des propositions indécentes.


Exemples :


Conclusion : Le Comte, derrière sa sympathie feinte, tend un piège aux futurs mariés en leur offrant un lit. C'est dans ce lit nuptial qu'il souhaite tromper sa femme avec Suzanne et profiter de la jeune fille qu'il convoite. De plus, Beaumarchais critique ici l'infidélité et le libertinage.


    2. Le badinage amoureux


Idée : Tout au long de cette scène, Figaro et Suzanne vont exprimer leur amour à travers un discours joyeux ponctué de plaisanteries. Leur très grande confiance entre eux leur permet de s'opposer au Comte. De plus, cela permet à Suzanne d'exprimer ses craintes et de se confier à Figaro.


Exemples :

Conclusion : Cette scène est donc bien aussi une scène de badinage amoureux, qui démontre la gaieté inaltérable, l'entente profonde, la complicité des deux « amants ». L'amour partagé et la confiance mutuelle font de Figaro et Suzanne d'emblée des personnages sympathiques et forts, qui paraissent avoir les atouts suffisants pour triompher de l'obstacle constitué par le Comte.





Conclusion rédigée : À travers cette scène d'exposition, Beaumarchais tente d'exposer un désaccord entre Figaro et Suzanne et provoque un décalage entre la naïveté de Figaro et la lucidité de Suzanne afin de faire évoluer les prises de positon des personnages au fil de la pièce. Cette exposition installe aussi un ton : celui de la comédie spirituelle, le « badinage » et la « folle gaieté » dont parle Beaumarchais dans sa Préface, et dans le titre. Enfin, le dramaturge joue sur le côté comique de la pièce pour dénoncer les mœurs de l'époque comme l'infidélité, le libertinage, l'oppression et l'abus de pouvoir des nobles. De plus, l'auteur met en évidence la dépendance sociale et morale : dans une société d'ancien régime les valets font preuve d'avant garde en osant remettre en cause l'ordre féodal ancré dans les mœurs. Beaumarchais appelle ici à une prise de conscience et à la libération de la soumission. On pourra alors se demander en quoi la comédie permet-elle l'expression d'une remise en question sociale et politique ?



















Eva HEIDENREICH, Raphaelle LAFORGE, Baptiste HUOT –1°SB - Synthèse réalisée le 30/01/14