Fiche de révision de texte – oral EAF

Titre du texte / oeuvre / date : Phèdre ( Acte I , Scène 3)

Auteur : Racine


C'est globalement du très bon travail. Introduction à reprendre. 17/20



Objet d'étude : Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours


Jean Racine est un dramaturge et un poète français. Il appartient au mouvement classique. Il réalise essentiellement des tragédies et des comédies. Phèdre est une tragédie théâtrale composée de 5 actes , elle est écrite en vers (alexandrins) .


Période ET mouvement littéraire :

Phèdre a été écrite en 1677 , c'est-à-dire au XVIIème siècle ,peu après l'apparition du classicisme .

Apparu en Europe, au cours de la deuxième moitié du XVIIe siècle, le classicisme est un courant littéraire et artistique, qui se définit par un ensemble de valeurs et de critères formant un idéal incarné dans "l'honnête homme". En littérature, le terme classicisme désigne le caractère des œuvres de l’Antiquité gréco-romaine ainsi que celles fondées sur la doctrine classique, mises en avant en raison de leur qualité.



Genre : Théâtre : c'est un principe qui mets en scène des personne , où l'auteur ne peut pas intervenir directement il ne peut que s'exprimer à travers ses personnages. Dans ce principe il est aussi question de didascalies.

Au siècle classique, de nouvelles règles sont instaurées et rendent le théâtre moins libre. La comédie et la tragédie prennent alors une place très importante dans la société.


Registre : Tragique :Oeuvre dramatique portée au théâtre où les actions présentent un caractère passionnel et se terminent souvent mal . On trouve dans des pièces tragiques : le sentiment de la fatalité, du destin, la présence de la mort, l'absence d'issue, la souffrance et le déchirement moral ainsi que le sentiment d'impuissance face à la catastrophe.


On peut dire que cette pièce est tragique car il s'agit d'un amour impossible . En effet , Phèdre a des sentiments pour Hippolyte le fils de son époux : Thésée .


Mots-clés





Problématique : En quoi l'impuissance de Phèdre est-elle la marque d'une fatalité tragique ?


Grands axes du plan :

I ) La passion dévorante de Phèdre
II) Un mélange d'innocence et de culpabilité

Définitions

  • La polysindète est une figure de style consistant à mettre à chaque début de membre de la phrase une conjonction de coordination (elle n'est pas nécessaire parfois). Cette figure de style permet de ralentir le rythme et de lui donner en plus un air solennel. Dans le texte de Phèdre “Je sentis tout mon corps et transir et brûler”

Notions

  • Les notions dans Phèdre sont l'amour, la passion, la folie et l'hérédité familliale.


Plan détaillé :


    I) La passion dévorante de Phèdre

      1 ) L'expression d'un amour interdit


      2)Le langage du corps


      3) Idéalisation d'Hippolyte


Conclusion : Phèdre décrit Hippolyte de facon implicite , elle le décrit comme une personne parfaite et ainsi atténuer l'immoralité de cet amour. Elle cherche à attirer son attention . . Or , elle ne le nomme pas explicitement car cela la blesse .

    II) Un mélange d'innocence et de culpabilité

      1) Une hérédité fatale (Phèdre est victime)


      2)Une folie destructrice (Phèdre est coupable)

Introduction rédigée :


En pleine période de développement des idées classiques , le dramaturge Racine publie Phèdre , une tragédie théâtrale faisant référence à l'antiquité grecque en 1677 . Comme tout classique , l'auteur défend la raison , il tient à montrer avec pessimisme les ravages et les dégâts de la passions et de l'amour sur des personnages souvent féminins . Dans cette pièce , Phèdre , nous confie ses sentiments envers le fils de son époux. Cette passion et ces sentiments considérée impossibles nous prouverons le malheur de Phèdre et de ses proches .

On se demandera alors en quoi l'impuissance de Phèdre est-elle la marque de la fatalité ? Tout d'abord nous étudierons la passion dévorante de Phèdre . Pour terminer nous analyserons un mélange d'innocence et de culpabilité .




Conclusion rédigée :


Dans ce passage , nous avons pu constater que Phèdre est dans un désarroi complet . En effet , son amour pour Hippolyte,le fils de Thésée, l’entraîne dans une situation tragique . Phèdre veut nous raconter ce passage de sa vie en tentant de nous convaincre qu'elle est victime des dieux et de ses sentiments . Cette scène est donc une scène d'aveu qui sera la plus importante de toute la pièce car Phèdre nous confie indirectement les conséquences de ses sentiments. Ce passage constitue l'élément déclencheur de la tragédie . Nous pourrons alors nous demander en quoi l'expression de l'amour fait apparaître une violence tragique ?


Pistes pour l'entretien :











Océane Hautberg,Loris Gravelat, Manon Girardclos– 1s B -
Synthèse réalisée le
28/01/14 7/7