1. Le « e » caduc (ou muet) compte :

    1. toujours comme syllabe, quand il est placé entre deux consonnes

    2. comme syllabe devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet

    3. suivi des consonnes s, nt

    4. à la fin du vers

    5. placé à l'intérieur d'un mot, entre une voyelle et une consonne

  2. Une diérèse, c'est :

    1. La prononciation en deux syllabes de deux voyelles côte à côte

    2. La prononciation en deux syllabes de deux consonnes côte à côte

    3. La prononciation en deux mots de deux voyelles côte à côte

    4. La prononciation en deux voyelles de deux voyelles côte à côte

    5. La prononciation en trois syllabes de deux consonnes côte à côte

  3. Dans la strophe suivante :
    “Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,

    Défilent lentement dans mon âme; l'espoir,

    Vaincu, pleure, et l'angoisse atroce, despotique,

    Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.”, « l'espoir » est :

    1. un enjambement

    2. un rejet

    3. un contre-rejet

    4. un jet

    5. une remise

  4. La rime féminine se caractérise par :

    1. le son e final

    2. une grâce particulière

    3. une présence précieuse

    4. une forme finale de son

    5. une terminaison fatale

  5. Dans le vers «  Vous êtes mon lion superbe et généreux » (Victor Hugo), nous avons :

    1. une synérèse

    2. une diérèse

    3. une mayonnaise

    4. une fadaise

    5. une strophe

  6. L'assonance est :

    1. la répétition de mêmes mots en fin de vers

    2. la répétition des mêmes syllabes ou des mêmes voyelles

    3. la répétition des mêmes syllabes ou des mêmes consonnes

    4. la répétition des mêmes mots

    5. la répétition des mêmes mots en début de vers

  7. La rime pluriel :

    1. se termine pas plusieurs éléments

    2. se termine par plusieurs sons

    3. se termine parfaitement

    4. se termine par le son “ent”

    5. se termine par les sons “s, x , z”

  8. La rime riche est composée de :

    1. 1 son en commun

    2. 2 sons en commun

    3. 3 sons en commun

    4. 12 sons communs

    5. aucun son commun

  9. « Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne » (Victor Hugo). Dans ce vers, combien a-ton de « e » muets ?

    1. 1

    2. 2

    3. 3

    4. 4

    5. 5

  10. Les rimes embrassées sont de forme :

    1. ABBA

    2. AABB

    3. ABAB

    4. BABA

    5. ABCD

  11. L'allitération est :

    1. la répétition de mêmes mots en fin de vers

    2. la répétition des mêmes syllabes ou des mêmes voyelles

    3. la répétition des mêmes syllabes ou des mêmes consonnes

    4. la répétition des mêmes mots

    5. la répétition des mêmes mots en début de vers

  12. Une césure, c'est :

    1. une coupure, un repos placé dans un vers avant une syllabe accentuée.

    2. une coupure, un repos placé au centre d'un vers après une syllabe accentuée.

    3. une coupure, un repos placé dans un vers après une syllabe accentuée.

    4. une coupure, un repos placé à la fin un vers après une syllabe accentuée.

    5. une coupure, un repos placé au tout début d'un vers après une syllabe accentuée.

  13. Dans ces rimes, « Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir

    Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir », quel est le principe d'écriture utilisé :

    1. métaphore

    2. allitération

    3. prétérition

    4. assonance

    5. rime croisée

  14. Le distique est :

    1. une strophe de deux vers à rime plate

    2. une strophe de deux vers à rime croisée

    3. une strophe de deux vers à rime riche

    4. une strophe de deux vers à rime féminine

    5. une strophe de deux vers à rimes mêlées

  15. Seul un de ses artistes n'est pas impressionniste :

    1. Degas

    2. Monet

    3. Manet

    4. Corot

    5. Cézanne

  16. Le mouvement impressionniste se propose de :

    1. faire des petits tableaux peu chers

    2. s'exprimer sans savoir peindre

    3. noter les impressions fugitives

    4. analyser la société

    5. glorifier l'amour

  17. L'impressionnisme est :

    1. une bulle financière dans le marché de l'art

    2. une possibilité de comprendre le monde du travail

    3. une opportunité pour changer le monde

    4. une réaction de l'art académique face à la réalité

    5. une remise en cause de la représentation fidèle de la réalité

  18. L'impressionnisme atteint sa maturité sous :

    1. la Monarchie de Juillet

    2. l'Empire

    3. la Révolution

    4. la Restauration

    5. la IIIème République

  19. Qui est le chef de file du mouvement impressionniste ?

    1. Cézanne

    2. Guillaumin

    3. Monet

    4. Pissarro

    5. Sysley