Historique de TD.ClasserArguments

Cacher les modifications mineures - Affichage du code

Lignes 2-46 ajoutées:












































\\

Lignes 2-21 ajoutées:




















\\

Lignes 2-14 modifiées:
en:










\\

Ligne 13 ajoutée:

Correction

Ligne 18 modifiée:
en:
Lignes 20-22 modifiées:
en:
Lignes 18-19 modifiées:
Nature des arguments pour convaincre pour persuader Nature des arguments pour convaincre pour persuader

en:
Lignes 20-22 modifiées:
en:
Ligne 25 modifiée:
Nature des arguments pour convaincre pour persuader Nature des arguments pour convaincre pour persuader
en:
Lignes 35-36 modifiées:

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"
width="36%">

en:
Ligne 45 modifiée:
en:
Ligne 18 modifiée:
en:
Lignes 18-20 modifiées:

<table
style="width: 100%; text-align: left; margin-left: auto; margin-right: auto;"
border="1">

en:
Lignes 21-26 modifiées:

en:
Lignes 26-35 ajoutées:
Lignes 36-54 supprimées:

width="34%">

Arguments

politiques

Arguments

judiciaires

Arguments

humanistes

Arguments

pratiques

Arguments

sociaux

Arguments

moraux

Arguments

philosophiques

Arguments

religieux

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"

Lignes 38-55 modifiées:

8 ; 16

; 30 ; 42 ; 43

1 ; 14

; 19 ; 28 ;
33 ; 34 ;
35 ; 36 ; 41

4 ; 5

; 7 ; 9 ; 11
; 17 ;
37 ; 46

18 ;

28 ; 31 ; 38

13 ;

15 ; 20 ; 22 ;
26 ; 27
; 32 ; 39

6 ; 10

; 23 ; 40 ; 45

en:

8 ; 16 ; 30 ; 42 ; 43

1 ; 14 ; 19 ; 28 ;33 ; 34 ; 35 ; 36 ; 41

4 ; 5 ; 7 ; 9 ; 11 ; 17 ; 37 ; 46

18 ; 28 ; 31 ; 38

13 ; 15 ; 20 ; 22 ; 26 ; 27 ; 32 ; 39

6 ; 10 ; 23 ; 40 ; 45

Lignes 45-46 modifiées:

2 ; 3

; 12 ; 24 ; 25

en:

2 ; 3 ; 12 ; 24 ; 25

Lignes 47-51 modifiées:

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"
width="30%">

3 ; 6

; 7 ; 16 ; 19
; 22

en:

<td valign="top"
width="34%">

Arguments

politiques
Arguments
judiciaires
Arguments
humanistes
Arguments
pratiques
Arguments
sociaux
Arguments
moraux
Arguments
philosophiques
Arguments
religieux

<td valign="top"
width="36%">
8 ; 16
; 30 ; 42 ; 43
1 ; 14
; 19 ; 28 ;
33 ; 34 ;
35 ; 36 ; 41

 4 ; 5

; 7 ; 9 ; 11
; 17 ;
37 ; 46

 18 ;

28 ; 31 ; 38
13 ;
15 ; 20 ; 22 ;
26 ; 27
; 32 ; 39
6 ; 10
; 23 ; 40 ; 45
21 ; 44
2 ; 3
; 12 ; 24 ; 25

<td valign="top"
width="30%">
3 ; 6
; 7 ; 16 ; 19
; 22
12

 8 ;

11 ; 17 ; 18 ;
23
14 ; 26

 2 ;

13 ; 15
5 ; 20
; 24

 4 ;

10 ; 25
1 ; 9
; 21

Nature

des arguments

pour

convaincre

pour

persuader

Nature des arguments pour convaincre pour persuader

Arguments politiques

Arguments judiciaires

Arguments humanistes

Arguments pratiques

Arguments sociaux

Arguments moraux

Arguments philosophiques

Arguments religieux

3 ; 6 ; 7 ; 16 ; 19 ; 22

Lignes 50-52 modifiées:

8 ;

11 ; 17 ; 18 ;
23

en:

8 ; 11 ; 17 ; 18 ; 23

Lignes 52-59 modifiées:

2 ;

13 ; 15

5 ; 20

; 24

4 ;

10 ; 25

1 ; 9

; 21

en:

2 ; 13 ; 15

5 ; 20 ; 24

4 ; 10 ; 25

1 ; 9 ; 21

Ligne 31 modifiée:

<td valign="top"

en:

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"

Lignes 34-48 modifiées:

politiques
Arguments
judiciaires
Arguments
humanistes
Arguments
pratiques
Arguments
sociaux
Arguments
moraux
Arguments
philosophiques
Arguments
religieux

en:

politiques

Arguments

judiciaires

Arguments

humanistes

Arguments

pratiques

Arguments

sociaux

Arguments

moraux

Arguments

philosophiques

Arguments

religieux

Ligne 50 modifiée:

<td valign="top"

en:

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"

Lignes 52-54 modifiées:

8 ; 16
; 30 ; 42 ; 43
1 ; 14

en:

8 ; 16

; 30 ; 42 ; 43

1 ; 14

Lignes 57-58 modifiées:

35 ; 36 ; 41

 4 ; 5
en:

35 ; 36 ; 41

4 ; 5

Lignes 61-64 modifiées:

37 ; 46

 18 ;

28 ; 31 ; 38
13 ;

en:

37 ; 46

18 ;

28 ; 31 ; 38

13 ;

Lignes 67-72 modifiées:

; 32 ; 39
6 ; 10
; 23 ; 40 ; 45
21 ; 44
2 ; 3
; 12 ; 24 ; 25

en:

; 32 ; 39

6 ; 10

; 23 ; 40 ; 45

21 ; 44

2 ; 3

; 12 ; 24 ; 25

Ligne 74 modifiée:

<td valign="top"

en:

<td style="color: rgb(249, 249, 249);" valign="top"

Ligne 76 modifiée:

3 ; 6

en:

3 ; 6

Lignes 78-80 modifiées:

; 22
12

 8 ;
en:

; 22

12

8 ;

Lignes 82-91 modifiées:

23
14 ; 26

 2 ;

13 ; 15
5 ; 20
; 24

 4 ;

10 ; 25
1 ; 9
; 21

en:

23

14 ; 26

2 ;

13 ; 15

5 ; 20

; 24

4 ;

10 ; 25

1 ; 9

; 21

Lignes 17-19 modifiées:

Plan détaillé corrigé

en:

Tableau corrigé

<table
style="width: 100%; text-align: left; margin-left: auto; margin-right: auto;"
border="1">

Nature

des arguments

pour

convaincre

pour

persuader

Plan détaillé corrigé

Ligne 132 ajoutée:
Lignes 17-18 modifiées:

Plan détaillé corrigé

en:

Plan détaillé corrigé

Lignes 14-17 modifiées:

Plan détaillé corrigé

en:

Plan détaillé corrigé

Lignes 3-8 modifiées:

Plan détaillé corrigé

Thème : La peine de mort

Thèse : La peine de mort doit être abolie

en:

Plan détaillé corrigé

  • Thème : La peine de mort
  • Thèse : La peine de mort doit être abolie
Ligne 48 modifiée:
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.
en:
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.
Lignes 3-6 modifiées:

PLAN DÉTAILLÉ

Thème : La peine de mort

en:

Plan détaillé corrigé

Thème : La peine de mort

Ligne 37 modifiée:
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.
en:
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.
Lignes 3-148 modifiées:

PLAN DÉTAILLÉ


Thème :
La peine de mort

Thèse :
La peine de mort doit être abolie

1.
argument judiciaire

    	
  • idée : La justice commet des erreurs.
  • exemple : « Notre justice à nous, comme notre destin, Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ; Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ; L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. » (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)
  • conclusion : Si des criminels sont exécutés, des innocents le seront aussi, car les erreurs judiciaires existent.

2.
argument humain

    	
  • idée : Les personnes exécutés souffrent inutilement cela ne sert a rien de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.
  • exemple : « Entre le moment où Tapner est tombé dans le trou de la trappe et l’instant où le bourreau, ne sentant plus de frémissement, lui a lâché les pieds, il s’est écoulé douze minutes. Douze minutes ! Qu’on calcule combien cela fait de temps, si quelqu’un sait à quelle horloge se comptent les minutes de l’agonie ! » (Affaire Tapner - À lord Palmerston - 1854) « Et puis, ce que j'écrirai ainsi ne sera peut-être pas inutile. Ce journal de mes souffrances, heure par heure, minute par minute, supplice par supplice, si j'ai la force de le mener jusqu'au moment où il me sera physiquement impossible de continuer, cette histoire, nécessairement inachevée, mais aussi complète que possible, de mes sensations, ne portera-t-elle point avec elle un grand et profond enseignement ? N'y aura-t-il pas dans ce procès-verbal de la pensée agonisante, dans cette progression toujours croissante de douleurs, dans cette espèce d'autopsie intellectuelle d'un condamné, plus d'une leçon pour ceux qui condamnent ? » (Le Dernier jour d'un condamné - 1829)
  • conclusion : Exécuter un Homme ce n'est pas le respecter et c'est lui infliger des souffrances qu'aucun Homme ne devrait vivre.

3.
argument social

    	
  • idée : La misère est bien souvent à l'origine de la délinquance.
  • exemple : « Voyez Claude Gueux. Cerveau bien fait, cœur bien fait, sans nul doute. Mais le sort le met dans une société si mal faite, qu’il finit, par voler; la société le met dans une prison si mal faite, qu’il finit par tuer. Qui est réellement coupable? Est-ce lui? Est-ce nous? Questions sévères, questions poignantes, qui sollicitent à cette heure toutes les intelligences, qui nous tirent tous tant que nous sommes par le pan de notre habit, et qui nous barreront un jour si complètement le chemin, qu’il faudra bien les regarder en face et savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)
  • conclusion : Ce sont les plus souvent les pauvres qui commettent des crimes, mais la plupart du temps, c'est l'existence qu'ils mènent, c'est la vie qu'ils ont qui les y conduit.

4.
argument moral

    	
  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.
  • exemple : «  Non ! plus de supplices ! nous, hommes de ce grand siècle, nous n’en voulons plus. Nous n’en voulons pas plus pour le coupable que pour le non coupable. Je le répète, le crime se rachète par le remords et non par un coup de hache ou un nœud coulant ; le sang se lave avec les larmes et non avec le sang. Non ! ne donnons plus de besogne au bourreau. » (Aux habitants de Guernesey - 1854)
  • conclusion : En décidant de condamner à mort un Homme, la société commet indirectement un crime, ce qui va à l'encontre des valeurs morales sensées être inculquées à tout le monde.

5.
argument religieux

    	
  • idée : La religion enseigne le pardon et la possibilité de se racheter.
  • exemple : « La cruauté de la sentence de mort va à l’encontre de l’esprit de l’évangile. » et « Vous serez en accord avec votre foi religieuse. »
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.

en:

PLAN DÉTAILLÉ

Thème : La peine de mort

Thèse : La peine de mort doit être abolie

1. argument judiciaire

  • idée : La justice commet des erreurs.
  • exemple :
    « Notre justice à nous, comme notre destin,
    Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ;
    Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ;
    L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. »
    (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)
  • conclusion : Si des criminels sont exécutés, des innocents le seront aussi, car les erreurs judiciaires existent.

2. argument humain

  • idée : Les personnes exécutés souffrent inutilement cela ne sert a rien de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.
  • exemple :
    « Entre le moment où Tapner est tombé dans le trou de la trappe et l’instant où le bourreau, ne sentant plus de frémissement, lui a lâché les pieds, il s’est écoulé douze minutes. Douze minutes ! Qu’on calcule combien cela fait de temps, si quelqu’un sait à quelle horloge se comptent les minutes de l’agonie ! » (Affaire Tapner - À lord Palmerston - 1854)
    « Et puis, ce que j'écrirai ainsi ne sera peut-être pas inutile. Ce journal de mes souffrances, heure par heure, minute par minute, supplice par supplice, si j'ai la force de le mener jusqu'au moment où il me sera physiquement impossible de continuer, cette histoire, nécessairement inachevée, mais aussi complète que possible, de mes sensations, ne portera-t-elle point avec elle un grand et profond enseignement ? N'y aura-t-il pas dans ce procès-verbal de la pensée agonisante, dans cette progression toujours croissante de douleurs, dans cette espèce d'autopsie intellectuelle d'un condamné, plus d'une leçon pour ceux qui condamnent ? » (Le Dernier jour d'un condamné - 1829)
  • conclusion : Exécuter un Homme ce n'est pas le respecter et c'est lui infliger des souffrances qu'aucun Homme ne devrait vivre.

3. argument social

  • idée : La misère est bien souvent à l'origine de la délinquance.
  • exemple :
    « Voyez Claude Gueux. Cerveau bien fait, cœur bien fait, sans nul doute. Mais le sort le met dans une société si mal faite, qu’il finit, par voler; la société le met dans une prison si mal faite, qu’il finit par tuer.
    Qui est réellement coupable?
    Est-ce lui?
    Est-ce nous?
    Questions sévères, questions poignantes, qui sollicitent à cette heure toutes les intelligences, qui nous tirent tous tant que nous sommes par le pan de notre habit, et qui nous barreront un jour si complètement le chemin, qu’il faudra bien les regarder en face et savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)
  • conclusion : Ce sont les plus souvent les pauvres qui commettent des crimes, mais la plupart du temps, c'est l'existence qu'ils mènent, c'est la vie qu'ils ont qui les y conduit.

4. argument moral

  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.
  • exemple : «  Non ! plus de supplices ! nous, hommes de ce grand siècle, nous n’en voulons plus. Nous n’en voulons pas plus pour le coupable que pour le non coupable. Je le répète, le crime se rachète par le remords et non par un coup de hache ou un nœud coulant ; le sang se lave avec les larmes et non avec le sang. Non ! ne donnons plus de besogne au bourreau. » (Aux habitants de Guernesey - 1854)
  • conclusion : En décidant de condamner à mort un Homme, la société commet indirectement un crime, ce qui va à l'encontre des valeurs morales sensées être inculquées à tout le monde.

5. argument religieux

  • idée : La religion enseigne le pardon et la possibilité de se racheter.
  • exemple : « La cruauté de la sentence de mort va à l’encontre de l’esprit de l’évangile. » et « Vous serez en accord avec votre foi religieuse. »
  • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.
Lignes 4-36 modifiées:

<!DOCTYPE HTML PUBLIC "-//W 3 C?//DTD HTML 4.0 Transitional//EN">
<HTML>
<HEAD>

	<META HTTP-EQUIV="CONTENT-TYPE" CONTENT="text/html; charset=utf-8">
	<TITLE></TITLE>
	<META NAME="GENERATOR" CONTENT="Open Office?.org 3.4.1  (Unix)">
	<META NAME="AUTHOR" CONTENT="Stéphane FONTAINE">
	<META NAME="CREATED" CONTENT="20060522;9304500">
	<META NAME="CHANGEDBY" CONTENT="Stéphane FONTAINE">
	<META NAME="CHANGED" CONTENT="20131201;8222200">
	<META NAME="Info 1" CONTENT="">
	<META NAME="Info 2" CONTENT="">
	<META NAME="Info 3" CONTENT="">
	<META NAME="Info 4" CONTENT="">
	<META NAME="SDFOOTNOTE" CONTENT=";;;;P">
	<META NAME="SDENDNOTE" CONTENT="ARABIC">
	<STYLE TYPE="text/css">
	<!--
		@page { margin: 2cm }
		P { margin-bottom: 0.21cm }
		H1 { margin-bottom: 0.21cm }
		H1.western { font-family: "Bitstream Vera Sans", sans-serif; font-size: 16pt }
		H1.cjk { font-family: "Mincho"; font-size: 16pt }
		H1.ctl { font-family: "Lucidasans"; font-size: 16pt }
	-->
	</STYLE>

</HEAD>

	

Prénom NOM (classe)


PLAN DÉTAILLÉ

en:

PLAN DÉTAILLÉ

Lignes 148-153 supprimées:

	

TP sur les arguments <SDFIELD TYPE=PAGE SUBTYPE=RANDOM FORMAT=PAGE>2</SDFIELD>/<SDFIELD TYPE=DOCSTAT SUBTYPE=PAGE FORMAT=PAGE>2</SDFIELD>



</HTML>

Lignes 4-36 modifiées:

PLAN DÉTAILLÉ - CORRIGE

en:

<!DOCTYPE HTML PUBLIC "-//W 3 C?//DTD HTML 4.0 Transitional//EN">
<HTML>
<HEAD>

	<META HTTP-EQUIV="CONTENT-TYPE" CONTENT="text/html; charset=utf-8">
	<TITLE></TITLE>
	<META NAME="GENERATOR" CONTENT="Open Office?.org 3.4.1  (Unix)">
	<META NAME="AUTHOR" CONTENT="Stéphane FONTAINE">
	<META NAME="CREATED" CONTENT="20060522;9304500">
	<META NAME="CHANGEDBY" CONTENT="Stéphane FONTAINE">
	<META NAME="CHANGED" CONTENT="20131201;8222200">
	<META NAME="Info 1" CONTENT="">
	<META NAME="Info 2" CONTENT="">
	<META NAME="Info 3" CONTENT="">
	<META NAME="Info 4" CONTENT="">
	<META NAME="SDFOOTNOTE" CONTENT=";;;;P">
	<META NAME="SDENDNOTE" CONTENT="ARABIC">
	<STYLE TYPE="text/css">
	<!--
		@page { margin: 2cm }
		P { margin-bottom: 0.21cm }
		H1 { margin-bottom: 0.21cm }
		H1.western { font-family: "Bitstream Vera Sans", sans-serif; font-size: 16pt }
		H1.cjk { font-family: "Mincho"; font-size: 16pt }
		H1.ctl { font-family: "Lucidasans"; font-size: 16pt }
	-->
	</STYLE>

</HEAD>

	

Prénom NOM (classe)


PLAN DÉTAILLÉ

Lignes 38-46 modifiées:

Thème :
La peine de mort





Thèse :
La peine de mort doit être abolie





1.

en:

Thème :
La peine de mort

Thèse :
La peine de mort doit être abolie

1.

Ligne 46 modifiée:

en:
Ligne 48 modifiée:
	
  • idée

  • en:
    	
  • idée
  • Lignes 50-64 modifiées:
    	

  • exemple :

    « Notre justice à nous, comme notre destin,

    Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ;

    Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ;

    L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. »

    (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)

  • conclusion

  • en:
    	
  • exemple : « Notre justice à nous, comme notre destin, Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ; Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ; L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. » (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)
  • conclusion
  • Ligne 66 modifiée:
    	car les erreurs judiciaires existent.

    en:
    	car les erreurs judiciaires existent.
    
    Lignes 68-70 modifiées:



    2.

    en:

    2.

    Ligne 72 modifiée:

    en:
    Ligne 74 modifiée:
    	
  • idée

  • en:
    	
  • idée
  • Lignes 76-79 modifiées:
    	de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.

  • exemple :

    « Entre

  • en:
    	de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.
    	
  • exemple : « Entre
  • Lignes 86-88 modifiées:
    	1854) 
    	

    « Et

    en:
    	1854) 
    
    	« Et
    
    Lignes 99-100 modifiées:
    	(Le Dernier jour d'un condamné - 1829)

  • conclusion

  • en:
    	(Le Dernier jour d'un condamné - 1829)
    	
  • conclusion
  • Ligne 103 modifiée:
    	

    en:
    Lignes 105-107 modifiées:




    3.

    en:

    3.

    Ligne 108 modifiée:

    en:
    Ligne 110 modifiée:
    	
  • idée

  • en:
    	
  • idée
  • Lignes 113-117 modifiées:
    	

  • exemple :

    « Voyez

  • en:
    	
  • exemple : « Voyez
  • Lignes 121-128 modifiées:
    	finit par tuer.

    Qui est réellement coupable?

    Est-ce lui?

    Est-ce nous?

    Questions

    en:
    	finit par tuer.
    	Qui
    	est réellement coupable?
    	Est-ce
    	lui?
    	Est-ce
    	nous?
    	Questions
    
    Lignes 133-134 modifiées:
    	savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)

  • conclusion

  • en:
    	savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)
    	
  • conclusion
  • Ligne 137 modifiée:
    	vie qu'ils ont qui les y conduit.

    en:
    	vie qu'ils ont qui les y conduit.
    
    Lignes 139-141 modifiées:




    4.

    en:

    4.

    Ligne 142 modifiée:

    en:
    Lignes 144-147 modifiées:
    	
  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.

  • exemple

  • en:
    	
  • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.
  • exemple
  • Lignes 154-156 modifiées:
    	(Aux habitants de Guernesey - 1854) 
    	

  • conclusion

  • en:
    	(Aux habitants de Guernesey - 1854) 
    
    	
  • conclusion
  • Ligne 160 modifiée:
    	

    en:
    Ligne 162 modifiée:

    5.

    en:

    5.

    Ligne 164 modifiée:

    en:
    Ligne 166 modifiée:
    	
  • idée

  • en:
    	
  • idée
  • Lignes 169-170 modifiées:
    	

  • exemple

  • en:
    	
  • exemple
  • Lignes 173-175 modifiées:
    	avec votre foi religieuse. »            
    	

  • conclusion

  • en:
    	avec votre foi religieuse. »            
    
    	
  • conclusion
  • Ligne 179 modifiée:
    	religion.

    en:
    	religion.
    
    Lignes 181-186 ajoutées:

    	

    TP sur les arguments <SDFIELD TYPE=PAGE SUBTYPE=RANDOM FORMAT=PAGE>2</SDFIELD>/<SDFIELD TYPE=DOCSTAT SUBTYPE=PAGE FORMAT=PAGE>2</SDFIELD>



    </HTML>

    Lignes 2-152 ajoutées:

    PLAN DÉTAILLÉ - CORRIGE


    Thème :
    La peine de mort





    Thèse :
    La peine de mort doit être abolie





    1.
    argument judiciaire


      	
    • idée : La justice commet des erreurs.

    • exemple :

      « Notre justice à nous, comme notre destin,

      Est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ;

      Martyr, je m'applaudis ; juge, je me redoute ;

      L'infaillible, est-ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds. »

      (Les Quatre vents de l'esprit - L'échafaud - 1870)

    • conclusion : Si des criminels sont exécutés, des innocents le seront aussi, car les erreurs judiciaires existent.




    2.
    argument humain


      	
    • idée : Les personnes exécutés souffrent inutilement cela ne sert a rien de faire souffrir quelqu'un car il a lui même fait souffrir.

    • exemple :

      « Entre le moment où Tapner est tombé dans le trou de la trappe et l’instant où le bourreau, ne sentant plus de frémissement, lui a lâché les pieds, il s’est écoulé douze minutes. Douze minutes ! Qu’on calcule combien cela fait de temps, si quelqu’un sait à quelle horloge se comptent les minutes de l’agonie ! » (Affaire Tapner - À lord Palmerston - 1854)

      « Et puis, ce que j'écrirai ainsi ne sera peut-être pas inutile. Ce journal de mes souffrances, heure par heure, minute par minute, supplice par supplice, si j'ai la force de le mener jusqu'au moment où il me sera physiquement impossible de continuer, cette histoire, nécessairement inachevée, mais aussi complète que possible, de mes sensations, ne portera-t-elle point avec elle un grand et profond enseignement ? N'y aura-t-il pas dans ce procès-verbal de la pensée agonisante, dans cette progression toujours croissante de douleurs, dans cette espèce d'autopsie intellectuelle d'un condamné, plus d'une leçon pour ceux qui condamnent ? » (Le Dernier jour d'un condamné - 1829)

    • conclusion : Exécuter un Homme ce n'est pas le respecter et c'est lui infliger des souffrances qu'aucun Homme ne devrait vivre.





    3.
    argument social


      	
    • idée : La misère est bien souvent à l'origine de la délinquance.

    • exemple :

      « Voyez Claude Gueux. Cerveau bien fait, cœur bien fait, sans nul doute. Mais le sort le met dans une société si mal faite, qu’il finit, par voler; la société le met dans une prison si mal faite, qu’il finit par tuer.

      Qui est réellement coupable?

      Est-ce lui?

      Est-ce nous?

      Questions sévères, questions poignantes, qui sollicitent à cette heure toutes les intelligences, qui nous tirent tous tant que nous sommes par le pan de notre habit, et qui nous barreront un jour si complètement le chemin, qu’il faudra bien les regarder en face et savoir ce qu’elles nous veulent. » (Claude Gueux, 1834)

    • conclusion : Ce sont les plus souvent les pauvres qui commettent des crimes, mais la plupart du temps, c'est l'existence qu'ils mènent, c'est la vie qu'ils ont qui les y conduit.





    4.
    argument moral


      	
    • idée : Ce n'est pas moral que de décider de la mort d'un autre homme.

    • exemple : «  Non ! plus de supplices ! nous, hommes de ce grand siècle, nous n’en voulons plus. Nous n’en voulons pas plus pour le coupable que pour le non coupable. Je le répète, le crime se rachète par le remords et non par un coup de hache ou un nœud coulant ; le sang se lave avec les larmes et non avec le sang. Non ! ne donnons plus de besogne au bourreau. » (Aux habitants de Guernesey - 1854)

    • conclusion : En décidant de condamner à mort un Homme, la société commet indirectement un crime, ce qui va à l'encontre des valeurs morales sensées être inculquées à tout le monde.


    5.
    argument religieux


      	
    • idée : La religion enseigne le pardon et la possibilité de se racheter.

    • exemple : « La cruauté de la sentence de mort va à l’encontre de l’esprit de l’évangile. » et « Vous serez en accord avec votre foi religieuse. »

    • conclusion : Condamner quelqu'un à mort, c'est condamner aussi la possibilité de lui accorder le pardon et de l'amener à regretter ce qu'il a fait, c'est donc aller dans le sens contraire des valeurs de la religion.

    Ligne 1 ajoutée:

    (:includeupload TD_classer_arguments.html:)