Equipe 6 Synthèse de la séquence 5 : Le personnage dans les romans réalistes

(↓)

IMPORTANT :

mise en forme => procédez de manière synthétique (listes numérotées ou à puce, tableau, schéma, cartes heuristiques, hyperliens, etc.)

Evaluation

TextesCoursGlossaireChronologieCultureExpressionTOTAL
5 points4 points2 points3 points3 points3 pointsBarême
1,510000,53/20

1.  Analyses des textes (repérages, outils littéraires, effets produits, etc.) => rôle :

    -BUT : rendre la réalité de tous les jours (sujets de la vie quotidienne)
    -IMPORTANCE : la précision + écrivain objectif (pas d’intervention personnelle)
    -OPPOSÉ : à l’idéalisme du romantisme
    -INTÉRÊT : pour	→ les basses classes (paysans, personnages pittoresques) 
 → les bourgeois
 → les études de mœurs (Mœurs : Habitudes (d’une société, d’un individu) relatives à la pratique du bien et du mal → conduite, morale)
 → les aspects banals et même triviaux de la vie. (Trivial : qui est devenu ordinaire, plat et commun. [...] qui désigne, ouvertement et d’une manière populaire, des réalités que le bon ton passe sous silence) = s’opposer à une certaine norme, aux idées classiques. 
  • Le Colonel Chabert de Balzac :
         -Les références picturales

• Composition du portrait en fonction des repères spatiaux.

La description aborde en premier lieu la silhouette « sèche et maigre », puis le front, les yeux, le visage, le cou, le corps elle retourne au chapeau et se fixe sur le regard
• Il est inquiétant, il sort de la société, il fait en sorte d'être comme tout le monde, il est pauvre, morbide et n'aime pas la vie.

• Couleurs : Ombre/Lumière

On notera l’aspect cireux de la silhouette dans le clair obscure du cabinet le voile « transparent », les reflets « bleuâtre » et la « couleur de nacre sale » du voile recouvrant les yeux du personnage.
La pâleur « livide », cadavérique de son visage (« Le visage pale, livide, et en lame de couteau […] semblait mort), « l’ombre », « la ligne brune » dessinait par le haillon dissimulait le corps de l’homme, l’ombre projetée par son chapeau sur son visage est comparée a un « sillon noir ». Ce qui fait ressortir par contraste les « rides blanches » et l’aspect « décoloré de la physionomie ». La technique employée est celle du contraste. La figure dominante est l’opposition.
Avec ironie, la description, rend hommage à Rembrandt et a ses clairs obscurs, et compare la figure de Chabert à a « un portrait sans cadre ».

 → le progrès et la science

 -c'est un registre tragique.
 -Un point de vue interne.
  • Le père Goriot, de Balzac :

Problématique : En quoi l'attitude du personnage montre t-elle sa complexité ?

Interprétations :
-Un homme impressionnant physiquement il paraît méchant et il inspire la peur.
-Il y a un paradoxe, il veut être perçu comme tout le monde mais il est différent.
-Il est mystérieux.

2.  Synthèse du cours (notions littéraires importantes, courants littéraires, etc.) => rôle :

  • Nous avons abordé le réalisme dans cette séquence.

- Le réalisme est un courant artistique et littéraire visant à représenter le monde et les hommes tels qu'ils sont.

Mme Bovary de Gustave Flaubert est un bon exemple d'un ouvrage réaliste.
  • Les caractéristiques du roman réaliste :

Il est centré sur l'évolution et l'apprentissage, il analyse les sentiments et/ou la passion des héros.
- L'auteur y insère :
Des descriptions pour donner une illusion du réel. Dans ces descriptions il y a une logique spatiale et/ou temporelle, qui commence d'un plan large aux détails les plus infimes, il s'aide de verbes de mouvement.
-Il représente la société et donne alors une image du réel. Ses descriptions font parties du récit, ce sont des descriptions motivée, définie par le regard d'un personnage, ainsi que de la nécessité narrative.
-La fonction symbolique de la description est :
-Le fait de présenter de manière indirecte un personnage/ à l'expliquer ainsi que les valeurs et la conception du monde et la construction du sens.
- Il existe différents types de héros :
Le héro positif ( porteur de valeur )
Le héros négatif ( souvent violent)
L'anti- héros( banal)
Le héros collectif ( collectivité )
Dans le roman réaliste le point de vue du narrateur est interne.
C'est au XV Ième? siècle que le roman est qualifié de genre littéraire.

3.  Glossaire (définitions, liste de vocabulaire, etc.) => rôle :

4.  Chronologie (points historiques, frise, ligne de temps, etc.) => rôle :

5.  Références culturelles (illustrations par des œuvres, références artistiques, grandes découvertes, etc.) => rôle :


D'autres actions ou possibilités :

Imprimer la page - Créer le fichier PDF - Consulter les statistiques - Dernières modifications du site
Consulter la page - Editer cette page - Parcourir l'historique - Joindre un fichier - Se connecter/Déconnecter -


Stéphane FONTAINE - -