Un wiki comme carnet de cours

Seconde5 / Equipe 2 Synthese 3

Equipe 2 Synthèse de la séquence 3 : La tragédie classique ou les règles en théâtre

Sommaire (cacher)

  1. 1. Eléments de cours (notions littéraires importantes, artistes, œuvres étudiées, etc.)
  2. 2. Glossaire (définitions, liste de vocabulaire, etc.)
  3. 3. Exemples (illustrations, références artistiques, etc.)
  4. 4. Références culturelles (courants de pensée, points historiques, etc.)
  5. 5. Questionnements, Réflexions

Evaluation

CoursGlossaireExemplesTempsCultureExpressionTOTAL
5 points3 points4 points2 points3 points3 pointsBarême
      ??/20

1.  Eléments de cours (notions littéraires importantes, artistes, œuvres étudiées, etc.)

Le XVII siècle :

Les 3 rois:
  • Henry IV
  • Edit de Nantes (1598)
  • Louis XIII
  • 1610-1643 : Richelieu, Mazarin
    1643-1661 : Régence d’Anne d’Autriche
    1618-1648 : Guerre de trente ans
    1648-1652 : La Fronde
  • Louis XVI (1661-1715) Le monarque absolu
  • A partir de 1651 : Construction du château de Versailles
    1685 : Révocation de l’Edit de Nantes
    Destruction de l’Abbaye de Port-Royal : fin du Jansénisme
    Les 3 courant littéraires :
  • Le baroque 1598-1630
  • Création de l’Académie française par Richelieu en 1635
    1637 : La querelle de la tragi-comédie : Le Cid de Corneille
    1648-1652 : La Fronde
    Thème
    inconstance
    fuite du temps
    impermanence du monde
    fascination de la mort
    motif de la mort, de l’eau ,du masque , de la métamorphose
  • La préciosité 1630-1661
  • En réaction contre la grossière
    recherche du raffinement dans l’expression : ridicule
    outrances
    outrances stylistiques
    sectarisme
    libertinage
    portrait
    conversation
    les « choses de l’esprit »
  • Le classicisme (1660-1680)
  • peindre l’homme en cernant les traits de la nature humaine :
    Misanthrope
    Avare
    Malade imginaire
    formation de l’honnête homme:
    l’art de l’équilibre et de l’harmonie fruit de la raison :
    pas d’excès
    soin de la composition
    équilibre / ordre
    La règle de toutes les règles (Molière) pour plaire:
    l’art doit plaire et instruire
    rechercher le naturel
    Contraintes formelles fortes:
    1)les bienséances
    2)la vraisemblance
    La règle des 3 unités
    lieu
    temps
    action
    3)la versification
    Thème
    une société étouffante
    la faiblesse de l’être humain
    l’honnête homme
    La querelle des Anciens et des Modernes (1684-1694):
    Anciens: esthétique définie Dans l’Antiquité
  • importance de la tradition
  • La Fontaine
    Boileau
    Racine
    La Bruyère
    Moderne
  • l’actualité doit primer
  • Fontenelle
    Perrault
    Des genre littéraires:
    Théâtre classique:
    comédie
    tragédie
    règles des 3 unités
    Roman « psychologique »
    « poésie mondaine
    Des Artistes:
    Auteurs:
    Descartes
    Perrault
    Molière
    Mme Fayette
    Corneille
    La Fontaine
    Peintre:
    Nicolas Poussin
    Compositeur:
    Lully
    Architectes/jardiniers:
    Mansart
    Le Nôtre

    La poésie du XVI Ie? siècle :

  • Le théâtre classique à travers la tragédie de Jean Racine.

    Une société qui recherche l’ordre:
    création de nouveau ordre religieux
    le goût des règles littéraires
    La difficile naissance des écrivains:
    pensions royales
    censure royales
    La renaissance des libraires:
    ouvrages religieux et savants en latin
    colportage de récits moyens ou courts
    La naissance de la sciences moderne:
    1666:naissance de l académie des sciences
    Galilée
    Descartes
    Pascal
    Gassendi
    Newton

    La tragédie classique:

    Le style de la tragédie classique:
    L’énonciation:
    le nom
    le rang des personnages
    le vouvoiement
    Le lexique:
    termes bas
    familiers
    La syntaxe:
    interrogative
    exclamative
    impérative
    Les règles de la tragédie classique:
    La règle des 3 unités:
    action :principale
    lieu : même lieu
    temps : se déroule sur une journée
    La vraisemblance:
    action crédibles et exemplaire
    Les bienséances:
    interdiction des excès de violence/grossièretés
    Le conflit tragique:
    Les formes du conflit:
    le héros face aux divinités
    le héros face aux rivaux
    le héros face à lui même
    La portée du conflit:
    plaire
    instruire

    Le théâtre et la représentation du XVI Ie? au XIX siècle:

    Les conditions de la représentation théâtrale:
    Le lieu du spectacle:
    au XVI Ie? siècle
    tréteaux des bateleurs
    salle de bal ou de sport
    jardin illuminés
    puis : bâtiment perfectionnés
    au XVII Ie? siècle
    le théâtre à l’Italienne
    Les décors:
    toile
    décors reproduisant lieu de l’action
    au XI Xe? siècle
    la couleur conduit à des reconstructions méticuleuses
    Les acteurs:
    au XVI Ie? siècle
    les auteurs : véritable professionnels
    au XVI Ie? siècle et XI Xe? siècles
    spontanéité
    tragédie : déclaration solenelle
    comédie : imitation la plus naturelle
    Les genres théâtraux du XVI Ie? siècle au XI Xe? siècle:
    la tragédie (XVI Ie? siècle)
    la comédie (XVI Ie?-XI Xe? siècle)
    le drame (XI Xe? siècle)

    Phèdre (act1, scène 1, Racine ,1677 :

    Le champ lexical de la vue :

    Le champ lexical du corps humain :

    Le champ lexical du feux :

    Le champ lexical des sentiments :

    Le champ lexical de la religion :

    Les connotations négative / péjorative :

    Contradiction v7:

    Prétérition v7 :

    Oxymore v4,v6,v14,v15:

    Gradation v6 :

    Personnification v4 :

    Périphrase v20 :

    Indice personnel :


    Phèdre (act3, scène 2, Racine ,1677 :

    Les apostrophes :

    Phrases interrogatives :

    Champ lexical du regard :

    Antiphrase :

    Phrase explicite :

    Verbe de volonté :

    Vocabulaire de la guerre :

    Pronom personnel :

    Superlatif :

    Symbole de l’humiliation :

    Problematique : Comment la passion de Phèdre la transforme t’elle en victime

    Plan possible
    I-La passion dévorante
    a)Expression d’un amour interdit
    b)Le langage du corps
    c)Des remèdes impuissants

    II-Un mélange d’innocence et de culpabilité
    a)Phèdre est perçu comme une victime
    b) Elle est également perçu comme une coupable


    I/ Extrait de musique : Lully : Le bourgois Gentilhomme

  • Instrument:
    Instrument :

    Instrument à corde :

    II/ Tous les matins du mionde : improvisation sur les Folies

    III/ Le Cid act II scène 2 par Gérard Philippe

    IV/ Jean Racine Andromatique par Muriel Mayette

    V/ les Quatre saison par Nicolas Poussin


    Phèdre (act4, scène 6, Racine ,1677) :


    2.  Glossaire (définitions, liste de vocabulaire, etc.)

    * Classicisme : courant littéraire et artistique apparu en Europe et plus précisément en France dans la deuxième moitié du XVI Ième? siècle. Il à développé une esthétique fondée sur la recherche de la perfection.
    * Jansénisme : Doctrine de Jansénius et de ses disciples ; mouvement religieux et intellectuel animé par ses partisans.
    * Tragédie : Pièce dramatique mettant en scène de fortes passions et inspirant l'héroïsme ou l'exaltation, la pitié ou la peur...
    * Comédie : Spectacle provoquant le rire par la description des caractères et une succession d'événements inattendus.
    * Tragi-comédie : Pièce théâtrale, tragédie dans laquelle on trouve des évènements comiques.
    * Rhétorique : Ensemble de procédés constituant l'art du bien-dire, de l'éloquence.

    1. Les figures de styles d'amplification et d'atténuation :
    1. Les figures d'analogie et de substitution :
    1. Les figures d'opposition :
    1. Les figures de l'insistance :

    * Vocabulaire de la versifictaion :
    Alexandrin : vers de douze pieds en poésie française.
    Césure : Repos aménagé dans un vers après une syllabe accentuée. La césure
    coupe le vers en deux hémistiches.
    Diérèse : Prononciation en deux syllabes d’une séquence qui en forme
    habituellement une seule.
    Hémistiche : Chacune des deux parties d’un vers coupé par la césure.
    Strophe : Groupe de vers formant une unité et s’ordonnant de manière à présenter
    une correspondance métrique avec un ou plusieurs groupes semblables.

    3.  Exemples (illustrations, références artistiques, etc.)

    Richelieu : (1585-1642)


    Jean Baptiste Poquelin, dit Molière (1622-1673)


    Jean de Lafontaine (1621-1695)


    Nicolas Boileau (1636-1711)


    Jean Racine (1639-1699)


    Jean de la Bruyère (1645-1696)


    Fontenelle (11 février 1657-9 janvier 1757) presque centenelle


    Claude Perrault (1613-1688)


    René Descartes (1596-1650)


    Madame de la Fayette (1634-1693)


    Pierre Corneille (1606-1684)


    Galilée (1564-1642)


    Blaise Pascal (1623-1662)


    Pierre Gassendi (1592-1655)


    Isacc Newton (1643-1727)


    Gerard Philipe (1922-1959)


    Muriel Mayette (née en 1964)


    François Mansart (1598-1666)


    André le Nôtre (1700-1613)


    Nicolas Poussin (1594-1665)

    employé à peindre un tableau représentant le Martyre de saint Érasme, pour être copié en mosaïque, à la basilique de Saint-Pierre de Rome


    Jean-Baptiste Lully (1632-1687)


    Henri IV (1553-1610)


    Louis XIII (1601-1643)

    L'image de ce roi est inséparable de celle de son principal ministre, le cardinal de Richelieu.


    Louis XIV dit le Roi-Soleil (1638-1715)


    4.  Références culturelles (courants de pensée, points historiques, etc.)

    5.  Questionnements, Réflexions

  • Imprimé depuis http://fontste.free.fr/pmwiki/index.php5?n=Seconde5.Equipe2Synthese3
    Page modifiée le 20/04/2012 à 06:22 par prof (IP 90.39.15.65)