Synthèse de la séquence 2 : Le portrait dans le roman réaliste

1.  Glossaire =>chargés de glossaire (définitions, liste de vocabulaire, etc.)

  • une rédaction est quelque chose de narratif alors qu'une dissertation est une analyse argumentative

2.  Références culturelles =>chercheurs culturel (titres, noms, œuvres, illustrations, etc.)

3.  Chronologie et dates => fixateurs de temps (dates, frises chronologiques, histoire littéraire, etc.)

4.  Eléments de cours => « résumateur » de cours (notions importantes, points à retenir, etc.)

Lors du dernier cours nous avons analysé le tableau sur le l'extrait du colonel Chabert et nous avons trouvé une problématique : comment le portrait du colonel Chabert exprime t-il une déception ?

Dans un roman, une description est un moyen de caractérisation explicite. On y trouve des personnages (les pivots centraux ou moteurs de fiction) qui peuvent être décrit de différentes manières: physiquement, moralement ou socialement.

La caractérisation du personnage est le plus souvent implicite, il faut donc faire attention aux connotations, aux combinaisons narratives, aux discours, aux relations sociales...
Un prénom peut livrer des informations sur la personnage, comme son origine sociale, sa profession, son caractère... Là aussi, il faut être très attentif aux connotations.
Exemple: Folcoche dans le livre Vipère au Poing (1948) d'Hervé Bazin
Folcoche est la contraction de folle et cochon. La sonorité de ce mot est agressive et c'est ce que veut nous faire comprendre l'auteur. En effet, cette femme est une mère agressive: elle n'a aucun amour, aucune tendresse pour ses enfants. Elle les martyrise, les frappe, leur rase la tête, les punit, les oblige à porter des sabots, leur enlève leurs oreillers...
Elle fait absolument tout pour les priver de confort et d'instants heureux.

Pour réaliser une caractérisation implicite, il est nécessaire de raconter ce que fait le personnage, ses actions, son comportement et la façon dont il agit, c'est-à-dire ses gestes et ses mimiques. Nous, lecteur, pourront ensuite déduire, au fil des pages, le caractère du personnage.

Pour décrire un personnage, on utilise un degré de focalisation. Il en existe trois :
-la focalisation interne: Le narrateur décrit comme s'il était dans la peau du personnage, permettant ainsi aux lecteurs de s'identifier à travers lui. On le reconnaît à la présence de verbes de perception et de pensée.
-la focalisation externe: Le narrateur relate les faits et gestes des personnages, mais ne révèle ni leurs pensées ni leur passé. Les informations rapportées sont réduites à ce qu'une caméra placée devant la scène pourrait montrer.
-la focalisation omnisciente: Le narrateur sait tout. Il connaît le passé et l'avenir des personnages. Il en sait plus que les personnages.

5.  Etude des textes => analyste littéraire (hypothèses de lectures, repérages et interprétations, etc.)

  • Le nombre de connotations péjoratives exprimées envers le colonel Chabert que nous avons étudié la dernière fois expriment son rejet par la société actuelle qui ne lui laisse "presque" aucune chance dans la vie, pour cela, Balzac nous fais rentrer au côté du colonel Chabert; dans sa lutte, son combat quotidien.

6.  Questionnements, Réflexions => tout le monde


D'autres actions ou possibilités :

Imprimer la page - Créer le fichier PDF - Consulter les statistiques - Dernières modifications du site
Consulter la page - Editer cette page - Parcourir l'historique - Joindre un fichier - Se connecter/Déconnecter -


Stéphane FONTAINE - -