Un wiki comme carnet de cours

Seconde10 / Equipe 5 Synthèse 2

Synthèse

Evaluation

ContenuPlanGlossaireCultureQuestionsTOTAL
5 points3 points5 points5 points2 pointsBarême
42,52,53,5113,5/20

Éléments de cours (à organiser)

Le héro romantique

Histoire du théatre

Le théatre est inventé par les Grecs et existe déjà depuis plus de 25 siècles. Il s'agissait  au début de cérémonies religieuses, où seul les hommes pouvaient y jouer. Le théatre est ensuite repris par les romains, avec de nouveaux genres : Tragique et comique.
Au moyen-Age, le théatre était joué dans des églises, où les thèmes et les motifs étaient religieux, et étaient joué aussi dans les foires, où les thèmes et les motifs étaient comiques.
A partir du XVI ème siècle, il y a une modernisation du théatre. Avec en Angleterre: Shakespare et en Italie: Comedia del art.
En France, au XVII ème siècle, le théatre est appelé théatre classique parce qu'il répond à un ensemble de règles inspirées du théâtre antique. Ces règles connues sous le nom de règles des trois unités sont:
- En un jour : l'unité de temps
L'idéal du théâtre classique veut que le temps de l'action corresponde au temps de la représentation.

- En un lieu : l'unité de lieu
Toute l'action doit se dérouler dans un même lieu .

- En une intrigue : l'unité d'action
La pièce ne met en scène qu'une seule action principale. Il peut y avoir des intrigues secondaires mais ces dernières doivent trouver leur résolution au plus tard en même temps que l'action principale.

De plus une autre règle doit être respectée c'est la règle de bienséance :
Conformément au respect de la vraisemblance et de la morale, l'acteur ne doit pas choquer le spectateur. De ce fait violence et intimité physique sont exclues de la scène. Les batailles et les morts doivent se dérouler hors scène et être rapportées au spectateur sous forme de récits.2 grands acteurs du théâtre:
- 'comique': Molière
- 'Tragique': Corneille

Au XIX ème siècle, apparition d'un mouvement artistique fondé par Stendhal et Victor HUGO, le romantisme. Le romantisme est le mouvement qui incarne la liberté.
Le héro romantique se définit par l’opposition aux règles classiques :

- Refus de la règle des trois unités : les romantiques refusent la règle des trois unités car ils trouvent qu'ils n'y a pas de liberté.
- Refus de la règle de bienséance : par souci de réalisme, les romantiques veulent montrer sur scène ce qui existe, la réalité.
- Le mélange des genres, la diversité : Les romantiques veulent mélanger les genres et les tons pour qu'il n'y pas que du tragique dans la tragédie et que du comique dans la comédie. Ce mélange de tons et de genres, donne plus de réalisme dans la pièce de théâtre.

Hernani ( Acte 3, scène 4) HUGO

L'acte 3 scène 4 d'Hernani de Victor HUGO est divisé en 3 parties elles-mêmes divisées en 3 sous-parties.

I) Un mouvement chaotique

- Une conduite particulière:

Idées: Hernani est un être confus, il semble être le maître de son destin, alors qu'il ne l'est pas du tout.
Exemples: Il utilise des métaphores ( vers 992,993,994), une comparaison( vers 990), des champs lexicaux qui s'opposent.
Conclusion: Il semble soumis à la fatalité, il ne sait plus qui il est.

- Une absence de logique:

Idées: Il exprime un mal-être dans un mode de connecteur logique confus, et absence d'organisation logique.
Exemples: Il utilise des formules de relance( "voila", "c'est bien" ), il se parle à lui-même. Un seul connecteur "car".
Conclusion: Il a une personnalité trouble.

- Un mouvement convulsif:

Idées: Hernani est passionné/déstabilisé. Il ne sait pas choisir.
Exemples: Il utilise des phrases brèves suivis de phrases longues, des phrases exclamatives et des questions rhétoriques.
Conclusion: Hernani est perdu, il ne sait plus où il en est.

II) Le lyrisme de l'âme et du cœur

- L'expression d'une subjectivité:

Idées: Il exprime ses sentiments contradictoires et personnels.
Exemples: " Par pitié pour toi", "aimer", "jalouse".
Conclusion: Hernani donne de lui-même une opinion péjorative.

- Des sentiments exacerbé:

Idées: Il exagère ses idées, ses sentiments pour montrer à Dona Sol qu'il l'aime.
Exemples: Gradation, hyperbole " les plus vaillants", "tout".
Conclusion: Pour exprimer l'intensité de sa souffrance.

- Des ordres paradoxaux:

Idées: Il n'est pas cohérent, il se contre-dit.
Exemples: /
Conclusion: Il ne veut pas faire de mal à celle qu'il aime, telle une victime de la fatalité.

III) Une conscience tragique

- Image de la destiné
- Expression du malheur et de la malédiction
- Une conscience aveugle

Références culturelles

Le romantisme

Le Romantisme est un mouvement littéraire qui prône de laisser largement place à l'expression des sentiments et des sensations en abolissant les règles strictes de la littérature classique. Il propose de jouer sur les contrastes, sur l'opposition du beau et du laid, du sublime et du grotesque. Il préconise la liberté et le naturel en art. Le Romantisme s'exerce dans les romans, la poésie, ainsi que le théâtre. A sa tête, il y a Victor Hugo, puis viennent Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Alexandre Dumas.

Théorie du drame romantique:

- Le mélange des genres:

L'ambition des romantiques est de donner une peinture de la réalité toute entière. Aussi, le drame romantique a-t-il recours au mélange des genres qui, seul, permet de représenter des situations et des sentiments présents dans la nature.
Victor Hugo illustre ce principe de mélange des genres en n'hésitant pas, dans ses pièces aussi bien que dans ses romans, à juxtaposer tous les styles, du grotesque au sublime.

- L'unité d'ensemble:

L'unité d'ensemble ne se confond pas avec l'unité d'action des classiques. Les romantiques condamnent la règle des 3 unités développée par les classiques.

L'unité de lieu empêche de tout montrer et a pour effet de substituer des récits aux scènes et des descriptions aux tableaux. L'unité de temps, quant à elle, empêche de saisir les passions dans toutes leurs richesses, leurs nuances et toute la complexité de leur développement.

- La nature "transfigurée":

Les romantiques ne se réclament d'aucune règle ni d'aucun modèle. A l'auteur inspiré, tout sujet est bon. Il convient toutefois de le transfigurer en art. La nature ne peut être donnée brute.

Les figures de style

C'est un procédé d'écriture par laquelle l'écrivain cherche à mieux nous faire imaginer ce dont il parle.
Ce procédé vient d'une volonté d'accroître l'expressivité, en donnant aux mots un sens nouveau, spécifique au texte où ils se trouvent ancrés.

Les figures de répétition: anaphore, pléonasme, parallélisme, gradation, répétition...
Les figures de construction: chiasme, antithèse, oxymore, attelage(zeugma), asyndète, polysyndète...
Les figures d'analogie: personnification, allégorie...
Les figures d'amplification: hyperbole, paradoxe..
les figures d'atténuation: litote,euphémisme...
Les figures de substitution: métonymie, synecdoque, périphrase...
les jeux sur les sons: assonance, allitération,paronomase...

Questionnements

Hernani, Victor HUGO

En quoi le monologue d'Hernani montre t'il sa confussion ?
Il utilise un champ lexical opposé à ses idées. Celui du paysage, où il exprime son malheur grâce à une représentation symbolique:
- les montagnes symbole de la mort, sauvage.
- Ciel bleu symbole de l'espoir.
Il utilise le champ lexical de la mort/ de la tragédie pour montrer sa volonté, sa tristesse d'avoir quitté Dona Sol.
Le champ lexical de l'amour est aussi utilisé, il ressent de la pitié envers lui, de l'amour envers Dona Sol, de l'amitier, car il n'as plus d'amis..
Il ne sais plus trouver les mots pour pouvoir réellement exprimer ses ressentis, il est en total confusion. Il perd son identité face à ce qu'il arrive. C'est un héros seul, malheureux, et souffrant.

Quel image Hernani a-t-il de lui même ?
Hernani se définit comme un assassin, une victime. Il a une image péjorative de lui. Il a une attitude contradictoire et paradoxale.

Comment est exprimé le malheur d'Hernani ?
Le malheur d'Hernani est bien exprimé grâce au champs lexical du malheur, et avec un vocabulaire tragique voir funeste.

A quoi Hernani se compare-t-il ?
Il se compare à un monstre, un élément destructeur, à un malade, une âme de malheur ( = expression de fatalité). Il est l'incarnation de la fatalité.
'''
Quel est la tonalité/registre dominante du texte?'''
Le texte a une tonalité tragique, lyrique.

Glossaire

Définitions Importantes :
Abjurer : Renoncer à un voeux religieux
Eponyme : Le nom du personnage principal est le titre de la pièce .
Courtisan : Quelqu'un qui appartient a la cour du roi et qui chercher a le flatter pour obtenir des faveurs
Sournois : Quelqu'un qui fait preuve de ruse .

Figures de styles: ( Rappel )

Métaphore : C'est une figure de style qui consiste a comparer deux choses sans éléments de comparaison .
Personnification : C'est une figure de style qui consiste a donner des caractères humains a un animal ou a une chose sans vie .
Réification/Animalisation : c'est une figure de style qui consiste a donner des caractères animal a un humains .
Métonymie : C'est une figure de style par laquelle on exprime un concept au moyen d'un terme désignant un autre concept .
Anaphore : C'est une figure de style qui consiste a commencer une phrase , un vers Par le même mot .
Gradation : C'est une figure de style ou les actions sont énumérés de façon croissante .
Chiasme : C'est un croisement d'éléments dans plusieurs phrases qui sert a donner un rythme .

Imprimé depuis http://fontste.free.fr/pmwiki/index.php5?n=Seconde10.Equipe5Synth%e8se2
Page modifiée le 22/03/2011 à 11:28 par prof (IP 90.39.139.50)