Lire et partager ses lectures avec d'autres élèves

Mardi 2 Juin 2020 , il est 11:23.

Fiche validée : elle va être affichée sur la zone de consultation publique. Bravo !!

Titre La Religieuse
Auteur Diderot

Edition © Flammarion, GF, 2009 - [ Première publication en 1796 ]

Genre Roman
Registre Pathétique

Personnages principaux # Suzanne simonin
# Madame de Moni
# Sainte Christine
# soeur Ursule

Appréciation personnelle
Critique - Analyses




La Religieuse est un roman d’apprentissage philosophique écrit en 1796. Malgré le pessimisme de l’histoire, l’évocation des scènes et des personnages pathétiques et complémentaires, celui-ci met en relief une étude psychologique des individus. Ainsi, les aspects structurels de ce roman reflètent les thèmes principaux de l’œuvre : la persécution, la solitude, l’innocence perdue, et la folie, tous les effets de la corruption dans l’institution monastique. Suzanne, jeune narratrice isolée du monde, ne peut parler librement dans les couvents. Elle est bien obligée d’écrire son discours sous la forme d’un roman. Ses mémoires s’adressent donc à la fois à la raison et, à la sensibilité du lecteur.


Dans ce roman, Diderot dénonce l’injustice des « vocations » religieuses et dresse un tableau cruel de la vie monastique à la fin du XVIII° siècle.


 


En outre, La Religieuse de Diderot se repose sur une alternance de récits et de discours où Suzanne retranscrit, commente, et juge son passé en s’adressant à la sensibilité et à la raison de son destinataire. Cette structure permet à Diderot de faire un commentaire social de l’époque, une critique de la vie monastique, et une leçon morale « aux pères et aux mères qui forcent leurs enfants à entrer dans les couvents ». C’est un roman sombre, proche du roman noir quand il s’agit de peindre des souffrances, mais toujours avec un esprit philosophique.


L’originalité de l’œuvre et ce que ‘elle éveille chez le lecteur est du à des aspects structurels du roman importants et des éléments stylistiques étudiés.


Tout d’abord, le choix du roman – mémoire permet à Diderot de mélanger constamment le récit et le discours. On peut dire que cette alternance est faite de façon très nette dans ce roman. De plus, récits et discours s’allient à fin de provoquer la pitié et présenter une image détestable du couvent. Hormis l’alternance de récits et de discours qui permet les fondements du roman de mœurs, Diderot a fait ce choix pour d’autres raisons.


Ce type de roman à la première personne permet l’omni-présence subtile de l’auteur, un philosophe, par l’intermédiaire de la narratrice.


D’un autre côté, Diderot crée des personnages romanesques plus proches du réel et enrichit son roman par l’étude psychologique. Ceci permet une meilleure identification du lecteur avec ces personnages, surtout avec le personnage de M. le marquis en qui l’on reconnaît un homme de cœur et d’esprit. L’étude psychologique fait par le biais de la narratrice permet de mieux comprendre les autres personnages.


 



Résumé

Ce roman a été écrit sous forme de mémoires, soeur Suzanne échappée de son couvent s'adresse au marquis de Croismare pour obtenir de l'aide.


 


Suzanne vit encore chez ses parents alors que ses deux soeurs, préférees de Mr et Mme Simonin arrivent à l'âge adulte et reçoivent la dot de leur parents. Cependant, telle n'est pas le cas pour Suzanne ; qui est se sent délaissée et est envoyée au couvent pour des raisons financières. Elle va alors s'opposer à cette décision ne voulant pas finir sa vie enfermée. Puis, après que sa mère lui ai annoncé qu'elle était le fruit d'un adultère de la part de son père, elle se sacrifie pour Mme Simonin. Elle est alors envoyée au couvent de Longchamp où elle y rencontre sa première supérieure, Madame de Moni qui se lie d'amitié pour elle. Mais celle-ci perd la foi et meurt. Arrive alors une nouvelle supérieure, Sainte Christine. Elle va faire vivre à soeur Suzanne un harcèlement physique et moral. Celle-ci va donc décider de quitter la communauté mais ne réussira seulement à se faire transférer à Saint Eutrope. Là, elle est séduite par la supérieure mais se voit tout de suite interdire de l'approcher sous l'ordre du directeur, P. Lemoine. Quelques temps après, soeur Suzanne décide de s'enfuir n'ayant plus le courage et l'envie de rester. Elle est alors prise sous l'aile d'une  blanchisseuse.


 



Extrait choisi
et justification


"Alors je devins rêveuse, je sentis mes répugnances se réveiller et s'accroître. Je les allais confier à la supérieure, ou à notre mère des novices. Ces femmes se vengent bien de l'ennui que vous leur portez : car il ne faut pas croire qu'elles s'amusent du rôle hypocrite qu'elles jouent, et des sottises qu'elles sont forcées de vous répéter ; cela devient à la fin si usé et si maussade pour elles ; mais elles s'y déterminent, et cela pour un millier d'écus qu'il en revient à leur maison. Voilà l'objet important pour lequel elles mentent toute leur vie, et préparent à de jeunes innocentes un désespoir de quarante, de cinquante années, et peut-être un malheur éternel ; car il est sûr, monsieur, que, sur cent religieuses qui meurent avant cinquante ans, il y en a cent tout juste de damnées, sans compter celles qui deviennent folles, stupides ou furieuses en attendant."


J'ai aimé ce passage car il illustre bien le message que veut transmettre Diderot à travers cette écrit. Celui-ci dénonce la vie au couvent à la fin du XVIII° siècle. Dans cette extrait, Suzanne nous parle que de choses négatives, elle montre bien que le monastère n'est pas chose bien. Elle montre donc à ses parents qui croyaient l'avoir placé dans un lieu d'instruction, de repos et sagesse que le monastère n'est rien de tous ça. De plus, Suzanne insiste bien sur le faite que les religieuses ne sont pas comme on le croit mais justement tout le contraire. C'est là qu'est le paradoxe. 






Ressource Web http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Religieuse

Document créé le 22/03/2010
par Marion PETER




Retour à la page d'accueil du site


:: Conception : Stéphane FONTAINE - 2004-2010 :: CONTACT ::
[ http://fontste.free.fr/mnt/105/sda/6/e/fontste/iclasse/fiches.php ]
Dernière modification le 25/01/2009 - 18:31

         Promouvoir et soutenir le logiciel libre